A Barcelone, les loyers grimpent à nouveau

Publié le Mis à jour le
barcelone loyer

Trouver un logement à Barcelone n’est pas synonyme d’économies. Dans la capitale catalane, les loyers augmentent à nouveau. Prêts à retrouver leur prix d’avant pandémie…

Baisser les prix des loyers provoquerait-il l’effet inverse ? Le gouvernement espagnol s’apprête à approuver l’avant-projet de loi pour le droit au logement. Mais depuis les premières contraintes, appliquées par une loi en septembre 2020, le prix des loyers flambe.

Selon la plateforme Idealista, le prix des loyers a augmenté de 3,1 % en 2021. Dans la capitale catalane, il faut débourser 15,4 euros par mètre carré. Ça fait de Barcelone, la ville la plus chère d’Espagne, devant Madrid qui chiffre son mètre carré à 14,6 euros.

Barcelone devance Madrid sur la location

En l’espace de deux ans, Barcelone a donc devancé la capitale espagnole. D’après le Ministère des Transports, de la Mobilité et de l’agenda urbain, en 2018, le prix moyen du loyer par mois à Barcelone était de 694 euros par mois, contre 780 euros à Madrid.

Aujourd’hui, selon la mairie de Barcelone, le montant moyen du loyer s’arrondit à 913,7 euros. Pourtant, les Barcelonais ont bel et bien connu l’espoir de dépenser moins dans leur loyer. Après le pic de Covid, se loger pour un prix abordable était possible. Encore faut-il en trouver…

Des loyers encadrés depuis 2020

En 2020, l’offre était bien plus abondante qu’aujourd’hui. Mais depuis la mise en place, en septembre 2020, d’une loi catalane réglementant le prix des loyers, le marché de la location se resserre. « Le marché de l’immobilier de Barcelone est très affecté par les nouvelles réglementations », pointe du doigt le directeur de la Chambre de la propriété urbaine, Oscar Gorgues, dans un article de El Economista.

Prix des loyers contrôlés, protection des locataires… Les propriétaires ont été restreints. En conséquence : des locations moins rentables. Et une offre de location en baisse. Les investisseurs préfèrent vendre que louer. Echec pour la mairie de Barcelone.

Une loi contre-productive ?

Car la demande reste forte. Et forte demande associée à une faible offre, provoque une véritable remontada des prix. Au mois de septembre, les loyers augmentent de 3,8 %, et continuent d’évoluer jusqu’à 3,1 % de plus en décembre 2021. A ce rythme, ils pourraient retrouver leur montant d’avant Covid, soit une moyenne de 16 euros le mètre carré.

Et avec le projet d’une nouvelle loi limitant le prix des loyers, certains experts craignent une contre-productivité. Pour eux, le problème réside dans le manque de locations sur le marché. A juste titre, l’Espagne possède moins de logements à louer que la moyenne européenne.

A lire aussi : Français à Barcelone : quelles furent leurs craintes avant de s’installer

Recommandé pour vous