Un musée d’azulejos à Barcelone

Publié le Mis à jour le

Un nouveau musée ouvrira au printemps 2022 à Barcelone, dans le quartier de Poble Sec. Il exposera 50.000 azulejos, ces carreaux de céramique emblématiques du patrimoine espagnol. Une collection rassemblée par deux jeunes Barcelonais.

Photo : The Tile Hunter, Joel Cánovas

Ils sont carrés, peints en rouge, vert ou crème, avec un motif floral au milieu. Les « azulejos », évidemment. Ces petits carreaux de 20 x 20 cm, importés par les Arabes au XIIIe siècle, font partie du patrimoine espagnol. Et bientôt, ils auront le droit à leur propre musée à Barcelone.

C’est dans le quartier de Poble Sec qu’un local de 500 m² se montera, rien que pour eux. Pas moins de 50.000 carreaux, et 3.500 modèles d’azulejos seront exposés au printemps prochain. Ceux aux formes géométriques, ou aux motifs floraux, pourraient être les premiers à se montrer au grand public, fin mars ou début avril.

L’exposition s’installera dans un endroit tout aussi atypique que ces azulejos espagnols : un immeuble, autrefois usine de siphons puis théâtre alternatif. Le bâtiment dessiné par l’architecte Salvador Puiggrós, se transformera en un musée de la faïence espagnole.

Un nouveau musée ouvrira au printemps

Comme nom, les cofondateurs imaginent : « Temple du carreau » (El temple de les rajoles en catalan).  Il sera divisé en trois espaces : une salle d’exposition, une boutique et une entrée vers un entrepôt. « Nous voulons créer un espace très vivant, avec un bar, des salles polyvalentes et des ateliers de fabrication et de restauration », indiquait Joel Cánovas, le cofondateur et collectionneur, à nos confrères La Vanguardia.

C’est avec cela qu’ils espèrent financer le musée, dont l’accès sera gratuit. Aussi, avec les ateliers de fabrication de carreaux, qui eux, démarreront très prochainement. La presse hydraulique a trouvé sa place début janvier dans le futur musée.

Avec le Temple du carreau, Barcelone intègre la liste des musées européens dédiés à la faïence, comme le Musée national du carrelage à Lisbonne, ou encore le Jackfiel Tile Museum en Angleterre. Une première en Espagne. « C’est la belle récompense de notre travail », sourit Joel Cánovas.

Deux Barcelonais, « chasseurs de carreaux »

Le mérite de cette entrée au palmarès revient aux jeunes Barcelonais Enric Rebordosa et Joel Cánovas. Le deuxième est même surnommé : « le chasseur de carreaux ». Depuis près de huit ans, ils parcourent la ville munis de leur sac à dos, à la rescousse des azulejos laissés sur le carreau.

Bien que son motif soit de plus en plus utilisé dans la décoration intérieure, plusieurs de ces vieux carrelages dormaient dans des sacs, prêts à être jetés. Grâce aux réseaux sociaux, et à leur compte Instagram i_rescue_tiles, les deux compères s’entourent alors d’une communauté qui les aide. « Les gens me disaient quand il y avait des sacs pleins. Ils le faisaient par amour pour ces pièces, pour qu’elles ne se perdent pas dans les décombres », expliquait Joel Cánovas aux journalistes de Nius.

Le passe-temps de ces « sauveurs de carrelage » est finalement devenu une mine d’or à exposer. Certains modèles sont uniques. Parmi les trouvailles des deux collectionneurs barcelonais, on trouve un modèle de l’an 1900, illustrant un perroquet. Il est signé Josep Pascó, le professeur de peinture de Joan Miró. Un trésor du patrimoine espagnol, qui sortira bientôt de l’ombre…

Musée d’azulejos à Barcelone – Infos pratiques

Temple du carreau, Passeig de l’Exposició, 95 dans le quartier Poble Sec, à Barcelone.

Ouverture espérée pour le mois d’avril 2022. Gratuit.

Des ateliers (payants) seront proposés.

A lire aussi : Les musées gratuits de Barcelone à découvrir

Recommandé pour vous