Un film Netflix dans une Barcelone post-apocalyptique

Publié le Mis à jour le
Barcelone

Ce dimanche, Barcelone a pris des airs de ville dévastée et déserte, après une apocalypse… pour les besoins de la plateforme Netflix, qui tourne son prochain film dans la capitale catalane. 

Photos : Betevé

Voitures renversées, conteneurs brûlés, déchets et branches jonchant le sol et, surtout, des tonnes de poussière. Voici à quoi ressemblait l’avinguda del Paral·lel, ce dimanche 23 janvier.

Mais l’apocalypse n’a pas encore commencé, à Barcelone : ce paysage n’est que le fruit d’une production Netflix

La célèbre plateforme de diffusion a posé ses caméras à Barcelone, le week-end dernier, pour tourner le spin-off du film Bird Box (2018), réalisé par les frères Alex et David Pastor.

Et le Paral·lel n’a pas été leur seul studio de tournage : d’autres scènes ont pris place à l’ancienne salle de spectacles La Paloma, dans l’ancienne usine Mercedes-Benz, et dans certaines rues typiques de Barcelone comme carrer d’Ausiàs Marc, la Rambla de Catalunya, la Ronda de Sant Pere ou encore dans le Raval, à Poblenou et au téléphérique.

Un mois de tournage à Barcelone

Le tournage de ce film devrait durer jusqu’à février 2022, mais la date de diffusion n’est pas encore connue. 

Ce n’est pas la première fois que la capitale catalane se transforme en un décor post-apocalyptique : le film Les derniers jours (2013), par les mêmes réalisateurs Alex et David Pastor, mettait en scène une Barcelone dévastée.

À lire aussi : Les enfants à vélo à l’assaut de la Diagonal, à Barcelone

Recommandé pour vous