Le régime mediterranéen est-il vraiment bon pour la santé ?

Publié le Mis à jour le

Le régime méditerranéen semble être le meilleur du monde, si l’on en croit les magazines. Mais lorsqu’on regarde de plus près l’assiette des Espagnols, on pourrait en douter. Equinox décrypte avec une spécialiste.

Nombreux sont les Français (ou même autres Européens) à avoir déjà été surpris par le fameux “régime méditerranéen”. Certains auront même déjà entendu un Espagnol dire : “Je donne une cuillère d’huile d’olive à mon bébé tous les jours !”, mais qui ne laisse pas de place aux remises en question car “c’est très bon pour la santé”. 

Les magazines en font même l’éloge. Mais, sans vouloir blesser l’ego ibérique, on peut se demander si le régime méditerranéen est réellement bon pour la santé.

Les fruits et légumes comme base

Pour analyser le régime méditerranéen, il faut avant tout le connaître. Et il ne se résume pas aux ingrédients de la pizza.

Ce type d’alimentation, né en Crète et dans le sud de l’Italie, se base avant tout sur les fruits et légumes frais, qui y poussent sans difficulté, ainsi que l’huile d’olive, régions où elle est produite en quantité.

Les céréales complètes, contenues dans le pain ou le riz complet par exemple, et les légumineuses comme les lentilles ou les pois chiches ont aussi un important rôle à jouer, relève l’Université de Harvard.

Régime méditerranénPhoto : Fundación dieta mediterránea

Les graines, épices, herbes et le poisson sont aussi recommandées, à l’inverse de la viande rouge et des produits laitiers, plutôt à limiter. En ce qui concerne la viande de volaille et les œufs, ils sont à consommer modérément, et il faut boire beaucoup d’eau et peu d’alcool. 

Un régime qui, somme toute, paraît simple, et à la fois un peu éloigné de la réalité en Espagne. 

La cuisine espagnole, éloignée du régime méditerranéen ?

Tortilla de pommes de terre, patatas bravas, poissons et fruits de mer en friture… Avec toute l’huile et les œufs que l’on peut trouver dans les recettes populaires de la gastronomie espagnole, on peut douter que cette cuisine fasse partie du régime méditerranéen si réputé. 

Mais il faut bien différencier ce que les familles espagnoles cuisinent au quotidien des tapas, que l’on mange à l’extérieur ou pour des occasions spéciales”, insiste Cathy Morghese, nutritionniste et diététicienne au centre médical Turo Park de Barcelone. Car si les croquetas, xipirones et autres mets frits sont si populaires, ils ne sont pas si courants dans la vie de tous les jours. “Les familles cuisinent plutôt un bon guiso de lentilles, des salades, des maraconis durant la semaine. Cela fait bien partie du régime méditerranéen.

Bien sûr, certains aliments et cuissons sont préférables à d’autres ; “tout ce qui est frit dans l’huile n’est pas très bon, mais ce n’est pas non plus le cas des plats quotidiens des Espagnols”, rationalise la spécialiste. 

Le meilleur régime au monde

Mais alors, ce type d’alimentation est-il vraiment recommandé ? La nutritionniste n’hésite pas une seule seconde : oui, bien évidemment. “Le régime méditerranéen est considéré comme le meilleur au monde, par les diététiciens !

Régime méditerranéenSoupe de lentilles. Photo : Notre Temps

Car, contrairement à d’autres, ce type d’alimentation combine tout ce dont l’Homme a besoin pour être en bonne santé : “il comporte des aliments cardioprotecteurs, qui protègent les cellules cérébrales, riches en vitamines et minéraux… C’est un régime qui apporte le maximum de bénéfices à l’être humain”, explique Cathy Morghese. 

Si les diététiciens le recommandent en priorité, c’est parce qu’il a (presque) tout d’un régime miracle : il préviendrait les infarctus et les AVC, aiderait à baisser le cholestérol, à perdre du poids, limiter l’arthrite, réduire les possibilités d’Alzheimer, de diabète et de certains cancers, grâce à des aliments pourtant simples.

Fibres, vitamines, bonnes graisses… un régime complet

Le régime méditerranéen est d’abord riche en fibres, contenues dans les céréales complètes (le pain complet, le riz complet) et dans les fruits et légumes. “Ces fibres permettent d’éliminer les mauvaises graisses et aident à perdre du poids rapidement, et facilitent le transit intestinal.”

Les légumineuses, comme les lentilles ou les pois chiches, constituent aussi une grande source de fibres, mais la cuisine française a tendance à l’oublier, alors qu’elles font partie intégrante des menus espagnols.

Régime méditerranéenPhoto : Fundación dieta mediterránea

Les fruits et légumes frais, quant à eux, sont pleins de vitamines, et les aliments comme l’huile d’olive, le poisson ou les fruits secs et noix sont de “bonnes graisses” pour le corps. “L’huile d’olive est vraiment l’or méditerranéen”, avance la diététicienne, qui explique que l’aliment aide à limiter par exemple les maladies du cœur… “si elle est crue, bien sûr. Quand on frit l’huile, elle peut perdre ses propriétés”, précise-t-elle.

Le régime privilégie aussi le poisson, comme le thon ou les sardines, face aux viandes rouges, aux charcuteries et aux produits laitiers.

En bref, le régime méditerranéen est véritablement un régime “miracle”, mais il comporte un défaut :  Français (et surtout Bretons), il faudra limiter grandement le beurre.

À lire aussi : La (vraie) histoire de la tortilla

Recommandé pour vous