5 mois d’attente, pour une opération en Catalogne

Publié le Mis à jour le
santé catalogne

Deux ans après le début de la pandémie, le système sanitaire n’a pas encore rattrapé son retard. En Catalogne, la liste d’attente pour se faire opérer est en moyenne de 5 mois. 

Photos : Hospital Clínic de Barcelona

En Espagne, il n’a jamais fallu attendre aussi longtemps pour devoir se faire opérer. Du moins, pas depuis 2003, lors des premières collectes de données de ce type. Aujourd’hui, 706 740 patients attendent de se faire opérer, dans le pays, selon le Ministère de la Santé ; c’est 3 % de plus que l’année dernière, à la même période.

En moyenne, il faut attendre 123 jours avant de se faire opérer en Espagne, soit 4 mois, un record historique depuis 2003. Cette année-là, un peu plus de 360 000 personnes devaient patienter en moyenne 70 jours (un peu plus de 2 mois) avant de passer en salle d’opération ; c’est presque moitié moins qu’aujourd’hui. 

Les listes d’attente actuellement les plus longues concernent la chirurgie esthétique, avec 252 jours d’attente. Vient ensuite la neurochirurgie (chirurgie du système nerveux) avec en moyenne 197 jours, et la traumatologie (coups, blessures ou chocs) avec 149 jours. Suivent la chirurgie maxillo-faciale (visage et mâchoire) avec 141 jours à patienter, et la chirurgie vasculaire (artères, veines et vaisseaux sanguins) avec 125 jours sur liste d’attente. 

santé catalogneSi l’on compare avec les autres années, ce sont surtout les délais d’opération de traumatologie qui ont augmenté, mais aussi d’ophtalmologie et de chirurgie générale et digestive.

L’Aragon et la Catalogne, records des listes les plus longues

C’est en Aragon qu’il faut patienter le plus, avec jusqu’à 183 jours sur liste d’attente (6 mois). En Catalogne, la liste compte 154 799 patients qui attendent 156 jours en moyenne (un peu plus de 5 mois). 

Si l’Espagne se situe aujourd’hui dans sa période où la prise en charge est la plus lente depuis 2003, le pays a connu une époque bien moins complexe, entre 2005 et 2010, avec des temps d’attente beaucoup plus courts qu’actuellement. 

Ces délais sont la conséquence directe de la pandémie, car la saturation des hôpitaux en 2020 suite au Covid-19 a mené à reporter de nombreuses opérations dans tout le pays.

À lire aussi : La Catalogne en sursis face au Covid

Recommandé pour vous