Escapade : la Grande Muraille de la frontière catalane

Publié le Mis à jour le

Rivale de la Chine, l’Espagne possède aussi sa Grande Muraille. Mais contrairement à la première, celle-ci est uniquement le fruit de la nature. Escapade dans l’un des coins les plus magiques, entre la Catalogne et l’Aragon. 

Photo : Objetivo Camper

Une haute muraille de pierre qui fend la montagne et traverse la vallée. Ce paysage impressionnant n’est pas la Chine, mais bien l’Espagne. À la frontière entre la Catalogne et l’Aragon, perdue dans les montagnes de Montsec, une immense muraille sort de l’eau et s’élève vers le ciel. 

Longue de 500 mètres, la grande muraille de Finestres ressemble presque à une construction humaine. Elle est constituée de deux plaques de roche parallèles, comme si elle était faite de deux murs de pierre. Si son relief dentelé prouve bien qu’il s’agit là d’une formation naturelle, l’imagination divague et on en vient même à imaginer des soldats fait le guet au sommet de la muraille, et quelques archers cachés entre les créneaux naturels. 

muraille catalanePhoto : Congost Mont Rebei

Mais ce n’est pas l’Homme qui a construit cette merveille. La nature est seule architecte de ce qui se nomme en réalité les Roques de la Vila. Ces impressionnantes dents de roche sont le résultat des mouvements géologiques et de l’érosion de l’eau. En revanche, c’est bien l’Homme qui a offert à la muraille un miroir d’eau pour emphaser sa grandeur. Le lac d’un bleu pur qui entoure la muraille est artificiel, et s’est formé dans les années 1960, lors de la construction du barrage de Canelles. 

Un fabuleux spot de kayak et de randonnée

Depuis, l’endroit est devenu un spot idéal pour pratiquer des activités nautiques, telles le kayak, tout en profitant d’un panorama majestueux. Les alentours sont aussi un paradis pour les randonneurs, avec de magnifiques forêts d’où quelques points de vue offrent un paysage splendide. 

muraille catalanePhoto : Kayaking Mont Rebei

On y trouve aussi un mystérieux village abandonné : Finestres. Le petit bourg tombe en ruines depuis que le lac artificiel a inondé la plupart des terres cultivables des agriculteurs locaux. Aujourd’hui, Finestres tombe dans l’oubli, et une promenade entre les ruines des maisons et d’églises du XVIIème donnent l’impression que le temps s’est arrêté. On croirait presque entendre l’eau savonneuse qui coule, près du vieux lavoir qui trône au milieu de la place. 

muraille catalanePhoto : Territorio Luismi

D’autres chemins de randonnée parcourent les différents ermitages qui subsistent autour de la muraille, mais aussi au sein de celle-ci : entre ses parois, les ruines de l’ermitage de San Vicente font presque croire à une vraie forteresse médiévale. Bref, une escapade naturelle qui en mettra plein les yeux à ceux qui rêvent de châteaux et de grandes murailles. 

Les itinéraires de randonnée ici

La Muraille de Finestres à la frontière catalane : infos pratiques

Plus d’infos ici

Comment y aller : depuis Barcelone, 2 h 50 en voiture, via la AP-2
À pied : aller jusqu’au Pont de Penavera en voiture, s’y garer et continuer en randonnée
En kayak : se garer au Moll de Corçà et y prendre un kayak

Adresse : Muralla de Finestres, 22585, Huesca

À lire aussi : 5 spots pour découvrir la Catalogne en kayak

Recommandé pour vous