Le Covid de retour en Catalogne, mais pas les restrictions

Publié le Mis à jour le
Covid catalogne

Le Covid en Catalogne revient en force, les experts s’accordent sur ce point. En revanche, la réponse à apporter ne fait pas l’unanimité. Le ministre catalan de la Santé exclut tout type de restrictions.  

Avec 3800 cas de Covid détectés quotidiennement, la Catalogne connait une hausse de 14% lors de la dernière semaine de juin. Les hôpitaux se remplissent avec 2.700 personnes admises dans un service de soin et une cinquantaine de personnes en réanimation.

A la lumière de ces chiffres, le docteur Salvador Macip, membre du comité scientifique catalan, a lancé un cri d’alarme sur le réseau social Twitter. Ce docteur insiste sur le fait « qu’il y a trois fois plus d’infections et de décès par Covid en Catalogne qu’il y a un an et, d’autre part, aucune mesure ou restriction n’est appliquée pour protéger la population ».

Dans un long fil Twitter, Macip compare les chiffres du 17 juin 2022 à ceux du 16 juin 2021. Selon ces données, il y a actuellement trois fois plus d’admissions à l’hôpital (1 557) que l’année dernière (476) et plus du triple du nombre de décès (73 par rapport à 21).

Le scientifique est très critique envers la  « normalité post-pandémique » actuelle :  le masque n’est pas obligatoire, les festivals se déroulent sans restrictions. Celui qui est aussi chercheur à l’université de Leicester (Royaume-Uni) rappelle que « la pandémie n’est pas terminée » et insiste sur le fait que « ce virus n’est pas plus bénin maintenant qu’il y a un an ».

« La dernière vague était invisible jusqu’à ce que nous la trouvions dans les hôpitaux, simplement parce que nous ne voulions pas la regarder », sentence le médecin qui se veut très critique envers les gouvernements espagnols et catalans. « L’absence de mesures n’est pas due à des raisons épidémiologiques mais à des raisons sociales », ajoute l’expert qui n’hésite pas à parler de « populisme pandémique ».

« Si nous étions un peu plus responsables, nous sauverions des vies et épargnerions des souffrances, notamment aux personnes âgées et fragiles », conclut le docteur Masip.

Pas de restrictions pour le ministre de la santé

Contactée par Equinox, la scientifique Clara Prats, qui est à la tête du BIOCOMSC, groupe de chercheurs qui conseille le gouvernement catalan, se veut un peu plus nuancée. « Les hospitalisations dues à la variante d’Omicron BA.5 ne peuvent pas être comparées numériquement aux précédentes vagues, en termes de valeur », explique la chercheuse. « Si auparavant la majorité des personnes hospitalisées l’étaient en raison d’un covid compliqué, il existe actuellement de nombreux cas dit « accidentels » où le covid n’est pas le motif d’admission, même si dans certains cas il peut compliquer la pathologie sous-jacente du patient », détaille Prats. La scientifique estime que nous arrivons actuellement au pic de cette vague de cas de Covid, et que les chiffres devraient baisser dans les jours et semaines à venir.

De son côté, Josep Maria Argimon, le ministre catalan de la Santé, a pris sa décision : il n’y aura pas de restrictions en Catalogne. « Des mesures restrictives ne sont pas sur la table car la situation est absolument différente d’il y a un an ou deux », a déclaré le ministre devant la presse ce lundi. Cependant, Argimon en appelle à la prudence concernant les personnes les plus vulnérables ou immunodéprimées et leur rappelle qu’elles peuvent se protéger avec le masque à l’intérieur. Par ailleurs, les autorités rappellent que le port du masque reste obligatoire dans tous les transports publics en Espagne. Ces derniers temps, de nombreux voyageurs inciviques ont cessé de porter leur masque dans le métro de Barcelone.

Si Clara Prats refuse de se prononcer sur la possibilité de réactiver ou non des restrictions, la chercheuse tente de dessiner l’avenir de l’épidémie : la dynamique future dépend de la façon dont notre protection naturelle ou vaccinale décline à la suite d’infections du Covid et aussi des caractéristiques des prochains variants qui peuvent remplacer l’actuel Omicron BA.5.

Recommandé pour vous