Hausse historique des loyers à Barcelone

quartier Barcelone

Les loyers montent en flèche à Barcelone. La capitale catalane signe par ailleurs la plus forte augmentation des loyers parmi toutes les capitales espagnoles en 2022. 

Le prix des loyers s’affole à Barcelone. Et pour cause, la capitale catalane signe une augmentation de + 18 % par rapport à l’année dernière. Un tel pourcentage qui place la cité comtale à la première place des villes espagnoles ayant connu la plus forte augmentation des loyers. Cette situation s’entremêle avec une offre des appartements disponibles réduite de 59 %, soit la deuxième plus forte baisse parmi toutes les communes espagnoles, d’après les données de la plateforme immobilière Idealista.

Moins de biens disponibles

Selon Francisco Iñareta, porte-parole d’Idealista, « la hausse des loyers ce trimestre n’est pas une surprise. C’est le résultat de la réduction de l’offre disponible et des politiques de logement qui, loin d’apporter de nouveaux produits sur le marché, ont effrayé les investisseurs et les épargnants et réduit le parc immobilier ». En mai 2022, le prix du mètre carré à la location s’élevait à 17,2 €/m2, contre 14,5 €/m2 l’an passé à la même période. Une hausse importante, qui se rapproche des prix du début de la pandémie de Covid-19. En effet, en mai 2020, le prix du mètre carré à la location à Barcelone s’établissait à 17, 6 €/m2, soit un record historique.

Capture decran 2022 07 30 a 12.42.40

La tension sur le marché locatif est montée en flèche dans toutes les capitales après la pandémie. La raison ? Une demande de logement qui s’est intensifiée avec, par exemple, le retour des étudiants, qui ont repris les cours en présentiel. Les personnes actives qui ont télétravaillé depuis leur lieu d’origine pendant la pandémie reviennent aussi sur leur lieu de travail, ce qui augmente la demande. L’offre de logements locatifs, quant à elle, s’est réduite car les logements touristiques ont quitté le marché résidentiel et parce que des centaines de petits propriétaires ont choisi de vendre leurs appartements.

Une hausse partie pour durer

Juan-Galo Macià, président d’Engel & Völkers en Espagne, a expliqué que les loyers auxquels il loue ses appartements « haut de gamme » ont augmenté de 31 % dans l’ensemble de l’Espagne par rapport à l’année dernière. Les loyers vont jusqu’à 2472 euros/mois. Selon le président, la limitation des loyers, que le projet de loi sur le logement veut étendre à toute l’Espagne, a un « effet contraire à celui recherché en produisant un déséquilibre sur le marché. Cette inadéquation se traduit par une hausse des prix à mesure que l’offre de logements locatifs, neufs et d’occasion, se réduit ».

Cette situation va d’ailleurs très probablement s’aggraver, car elle risque d’accroître la demande locative et donc les loyers, selon Juan Fernández-Aceytuno, PDG de Sociedad de Tasación. « La hausse de l’inflation, la hausse des taux et la baisse du revenu résiduel mensuel vont faire passer la location au premier plan », a-t-il expliqué, car elles vont rendre plus difficile l’accession à la propriété. Cette tendance est largement partagée par les agences immobilières de la péninsule ibérique : 88 % des personnes interrogées par Idealista pour son Real Estate Sensitivity Survey prévoient que les loyers vont augmenter dans les mois à venir. Une hausse des loyers qui est donc partie pour durer.

Recommandé pour vous