Les Jeux floraux de Barcelone, pour l’amour de la langue catalane

Publié le Mis à jour le
jocs florals barcelona

Les Jocs florals, littéralement les « jeux floraux », sont des joutes poétiques qui ont marqué l’époque de la Renaissance à Barcelone. Retour sur l’un des grands moments de déclaration d’amour à la langue catalane.

La pratique est née à Toulouse en 1694 au sein de l’académie des Jeux floraux. Le grand prix de la poésie en langue française offrait des fleurs aux lauréats. Par la suite, le concept fut importé à Valence et à Barcelone, deux territoires de langue catalane. Les Jeux floraux de Barcelone sont un phare de la Renaixença. Cette renaissance a alors pour motivation de faire revivre la culture et surtout la langue catalane. La Renaixença en quelque sorte met fin à la Decadencia (décadence), période durant laquelle le catalan disparaît des institutions au profit de la langue espagnole, concomitamment à la chute du Royaume d’Aragon face à la Castille.

Le premier dimanche de , les Jeux floraux ont eu lieu à Barcelone à l’initiative des écrivains Antoni de Bofarull et Víctor Balaguer, sous le slogan Patria, Fides, Amor (« Patrie, foi, amour »). Cette devise correspond aux trois prix qui sont décernés durant l’événement :  la Fleur naturelle est octroyée à la meilleure poésie amoureuse , l’Églantine d’or à la meilleure poésie patriote et enfin la Violette d’or et d’argent au meilleur poème religieux. Un seul et même poète peut cumuler les trois prix et recevra le titre de Maître en gai savoir.

Les débats au sein des Jeux floraux

Comme c’est encore le cas aujourd’hui, le Catalan comporte des nuances selon les endroits géographiques où il est parlé. Ces différences ont suscités de vifs débats entre les participants. Ainsi, Marià Aguiló, célèbre écrivain d’origine majorquine, défendait un modèle prenant en considération les auteurs issus de toutes les variantes locales. Le poète et dramaturge Antoni de Bofarull plaidait quant à lui pour un concours basé sur les classiques littéraires des XVIe et XVIIe siècles et le dialecte barcelonais.

La pureté de la langue n’était pas le seul sujet de débat au sein des Jeux floraux. La politique pouvait parfois opposer des républicains de gauche et des conservateurs de droite. Les Jeux avaient lieu dans la prestigieuse salle des Cent de la mairie de Barcelone qui est encore utilisée de nos jours lors des événements majeurs.

El logotipo del Barça y del Ayuntamiento de Barcelona ya no aparecen en la web de España Global

Aussi nobles soient-ils, les Jeux sont tombés en désuétude au début du siècle précédent avant d’être successivement interdits par les deux dictatures espagnoles prohibant l’utilisation de la langue catalane, celle de Primo de Rivera en 1926, puis durant le régime franquiste. Anachroniques au début des années 1900, les régimes totalitaires ont converti les jeux en un phénomène de résistance culturelle, pratiqué par les Catalans en exil, notamment à Toulouse, fermant ainsi la boucle historique.

Aujourd’hui, les Jeux existent encore et sont organisés par la mairie. C’est cependant un concours plus discret et plus institutionnel, il n’y a qu’un seul prix. Glòria Coll Domingo a remporté l’édition de l’année 2022 avec son livre de poèmes A través.

medecin français à Barcelone

Recommandé pour vous