Frontière France-Espagne : ouverture de plus de 200 bureaux de tabac

Publié le Mis à jour le

Un total de 203 nouveaux bureaux de tabac devraient s’implanter sur l’ensemble de l’Espagne. Parmi ces nouvelles concessions, plusieurs ouvriraient leurs portes dans les territoires frontaliers franco-espagnols, notamment à La Jonquera.

Navarre, province de Lérida, Pays Basque espagnol, ou encore Catalogne : au sein de ces zones transfrontalières, il sera, très prochainement, encore plus facile de se procurer des cigarettes à moindre coût. Le gouvernement espagnol a annoncé vouloir créer 203 nouveaux bureaux de tabac, en mettant l’accent sur les zones frontalières. De quoi intéresser les consommateurs français.

Ouverture d’une dizaine de bureaux de tabac à La Jonquera

À deux pas des Pyrénées-Orientales, la commune de la Jonquera comprenant le territoire d’Els Limits, pourrait ainsi voir son nombre de bureaux de tabac passer de 7 à 17. La Jonquera, connue également sous le nom du Perthus espagnol, est très prisée par les consommateurs de tabac français, grâce à des prix des cigarettes espagnoles plus attractifs que dans l’Hexagone.

Cette offre croissante de la péninsule ibérique pourrait indigner les buralistes français qui dénoncent déjà depuis plusieurs années une concurrence déloyale. Pour rappel, le coût moyen d’un paquet de cigarettes est en moyenne deux fois moins élevé en Espagne. À titre d’exemple, en décembre 2021, un paquet de Marlboro coûte en moyenne 5 € en Espagne, contre 10,50 € en France.

Des bureaux de tabac vendus aux enchères

Le gouvernement espagnol a par ailleurs choisi un nouveau mode de fonctionnement pour l’attribution des licences de vendeurs de tabac. Ce nouveau système est uniquement basé sur le plus offrant et porte sur une concession de 25 ans. En octobre 2022, une vente aux enchères sera ainsi organisée pour l’ensemble des nouvelles concessions proposées.

La plus forte somme remportera la mise et seule des personnes physiques peuvent postuler à ces enchères a précisé le gouvernement. L’acquéreur devra par la suite implanter son établissement à au moins 150 mètres d’un autre bureau de tabac ou d’une école. Néanmoins, cette distance réglementaire bénéficie d’une exception dans les zones transfrontalières. En effet, les territoires frontaliers présentent une règlementation limitée à 25 mètres entre chaque établissement, au lieu de 150 m. Une volonté claire du gouvernement de la péninsule de centraliser l’offre du tabac dans les zones frontalières.

medecin français à Barcelone

Recommandé pour vous