Restrictions d’eau en Catalogne : un automne décisif

Publié le Mis à jour le

De nombreux villages en Catalogne ont été affectés ces derniers mois par des restrictions d’eau. Certains d’entre eux n’avaient accès à de l’eau potable que quelques heures par jour. En cause, la sécheresse et le manque de pluie. Si la situation ne s’améliore pas en octobre, toute la province de Barcelone pourrait à son tour être touchée.

Photo : Clémentine Laurent

Coupure d’eau entre 10h et 13h. Puis entre 16h et 20h. Et enfin, toute la nuit à partir de 23h jusqu’au lendemain matin 7h. Et au plus fort de la canicule, l’approvisionnement se faisait à partir d’un camion citerne qui venait chaque jour au village. C’est ainsi au rythme des restrictions d’eau que les habitants de Bonastre, dans la province de Tarragone, ont vécu cet été. Pour la quatrième année consécutive. Mais cette fois, c’était encore plus grave que les précédentes, et les perspectives d’amélioration semblent bien loin.

Les habitudes de vie en sont complètement bouleversées avec l’impossibilité de laver la vaisselle et les vêtements en journée, de prendre une douche quand on le souhaite, ou encore d’arroser son jardin, d’autant que les créneaux durant lesquels l’eau courante est de nouveau disponible, changent constamment. Avec de très faibles précipitations en Catalogne cet été, les réservoirs se sont vidés, de même que les puits qui servent à l’approvisionnement de nombreux villages.

Les réserves d’eau au plus bas

Selon le Ministère de la Transition écologique, les réserves dont la région dispose actuellement sont les plus basses jamais enregistrées en plus de vingt ans. Ainsi, 129 municipalités catalanes ont ainsi été classées en situation d’alerte hydrologique à la fin du mois d’août avec de nombreuses restrictions d’eau affectant les résidents.

Maintenant que l’été est passé et que les températures sont plus automnales, en Catalogne notamment dans la province de Barcelone, pourraient laisser penser que ces problèmes sont derrière nous. Mais l’Agence catalane de l’eau met en garde : « s’il ne pleut pas assez en octobre, il faudra mettre en place des restrictions dès la fin du mois« .

secheresse scaled

Photo : Lorena Sopena/Europa Press

En effet, les faibles précipitations enregistrées cet été vont avoir des répercussions dès les prochaines semaines, dans la mesure où « elles n’ont pas permis de récupérer les volumes nécessaires servant à assurer l’approvisionnement en eau pour les provinces de Barcelone et Girone » s’inquiète l’agence.

En clair, si la pluie continue de se faire discrète en octobre, offrant à la Catalogne un mois sec, la région entrera pour certaines zones en situation d’alerte et les premières restrictions d’eau seront mises en place alors même que le froid se sera installé. Jardins, piscines, nettoyage des rues ou encore des voitures…et si cela ne suffit pas, la situation d’urgence sera décrétée, et les usages domestiques seront limités.

Une situation qui n’est pas propre à la Catalogne et s’est généralisée un peu partout en Espagne. Reste à savoir si ces situations exceptionnelles feront à l’avenir partie de notre quotidien, remettant en cause les habitudes et les modes de vie.

medecin français à Barcelone

Recommandé pour vous