12 octobre : l’origine de la fête nationale espagnole

Publié le Mis à jour le
12 octobre fête nationale espagnole

Ce mercredi 12 Octobre marque la fête nationale espagnole, célébrée dans tout le pays à coup de défilés aériens et militaires, de rassemblements, notamment avec la famille royale à Madrid. Mais en Catalogne, il ne faut pas s’attendre à des bals et des tirs de feux d’artifices. Pourtant bien férié, il ne sera ponctué d’aucun événement majeur.

Après deux mois intenses en mer, le 12 octobre 1492, Christophe Colomb débarque en Amérique sur une plage des Bahamas en pensant atteindre le Japon. Le fait historique donne naissance au Jour de l’Hispanité, de la race, mais aussi de la fête nationale espagnole.

Ce fait marquant n’a cependant pas toujours été célébré comme fête nationale officielle. A l’origine, c’était une célébration de l’identité culturelle hispanique qui résulte du mélange des cultures de la population native américaine et de celle des colonisateurs espagnols.

C’est lors de la célébration des 400 ans de la découverte de l’Amérique en 1892 que  le 12 octobre devient par décret royal le jour de fête nationale en Espagne. En 1913, sous l’impulsion de l’Association Ibéro-américaine de Madrid qui voulait unir tous les peuples hispanophones, le 12 octobre prend le nom de « Fête de la Race » (Día de la Raza). L’appellation devient officielle par un décret de 1918 et le Día de la Raza devient la fête nationale espagnole.

12 octobre fete nationale espagnoleAux débuts des années 1920, l’intelligentsia madrilène prône l’utilisation de l’expression Día de la Hispanidad – au lieu de la race – qui, au fil du temps, se popularise mais n’est officiellement reconnue qu’au moment du décret signé par le dictateur Franco le 9 janvier 1958. Le texte stipule que « compte-tenu de l’importance que revêt le 12 octobre pour l’Espagne et tous les peuples de l’Amérique hispanique, le 12 octobre sera Fête Nationale, sous le nom de Journée de l’Hispanité ».

Une date qui tente de survivre face aux polémiques politiques

Une fois la démocratie restaurée en Espagne, un décret royal de 1981 maintient le 12 octobre comme journée de la fête nationale espagnole et mentionne expressément qu’il s’agit de la « Journée de l’Hispanité ». Il faudra attendre six ans pour qu’une loi fasse disparaître cette mention et que le 12 octobre soit seulement le jour de la fête nationale espagnole.

Contrairement au reste de l’Espagne, en Catalogne, la fête nationale ne se célèbre pas. Le gouvernement catalan souverainiste ne prévoit aucune festivité ni acte officiel.

En face de la Generalitat plaça Sant Jaume à Barcelone, à l’Hôtel de ville, on n’a pas non plus le cœur à la fête. La maire Ada Colau a un avis négatif sur les origines de la fête nationale espagnole. Ada Colau, comme Podemos et la gauche radicale à laquelle elle appartient, estime qu’il s’agit là de célébrer un génocide, celui des Indiens d’Amérique.

Bonus : écoutez l’histoire du retour de Christophe Colomb à Barcelone

La statue de Christophe Colomb, qui s’élève au bout des Ramblas, est un véritable symbole de la ville. Mais ceux qui s’y intéressent peuvent se poser la question : pourquoi Christophe Colomb à Barcelone ? Ce n’est pas de là qu’il a embarqué pour l’Amérique, mais d’Andalousie. En réalité, le navigateur s’est bien rendu à Barcelone dans le cadre de son voyage, mais pour une raison tenue secrète. Descendez les Ramblas et embarquez pour une nouvelle histoire de Barcelone :

L’arrivée secrète de Christophe Colomb à Barcelone, une histoire racontée par Pau Moncho, historien et guide de Passejant per Barcelona, et produit par Clémentine Laurent.

medecin français à Barcelone

Recommandé pour vous