Un descendant de Franco, prétendant au trône de France

Publié le Mis à jour le
descendant Franco trône France

Si un jour la France redevenait une monarchie, son roi serait certainement Louis de Bourbon, descendant direct du Roi-Soleil… et de Franco.

Photo : Louis de Bourbon et le roi d’Espagne, Felipe VI. EFE

Descendant direct de Louis XIV, Hugues Capet, et… Franco. Louis de Bourbon est l’un des principaux prétendants au trône de France, si un jour la monarchie venait à être rétablie. Et sa carrière lie intimement la France et l’Espagne.

Celui qui se fait aussi appeler “duc d’Anjou” (bien que ce ne soit qu’un titre de courtoisie) est né à Madrid en 1974 sous le nom de Luis Alfonso de Borbón y Martínez-Bordiú. Il est de sang royal, car il compte parmi ses ancêtres Hugues Capet, Saint Louis ou encore Louis XIV. Mais s’il passe toute son enfance en Espagne (il va notamment au lycée français de Madrid), c’est parce que Monseigneur est aussi descendant de la famille royale espagnole. Son arrière-grand-père du côté paternel n’est autre qu’Alfonso XIII, qui régna en Espagne entre 1886 et 1931. Louis de Bourbon est donc cousin germain de l’actuel roi d’Espagne, Felipe VI.

descendant Franco trône FranceLouis de Bourbon et le roi émérite Juan Carlos I d’Espagne. Photo : Gtres

Il n’est pas le seul à revendiquer la couronne de France. L’autre candidat est Jean d’Orléans, comte de Paris, descendant direct du dernier roi des Français, Louis-Philippe. Mais pour les “légitimistes”, c’est bien Louis de Bourbon qui deviendrait roi de France sous le nom de “Louis XX” si la monarchie était rétablie.

Un prince banquier et jet-setteur

Par ailleurs, le duc d’Anjou n’a rien à voir avec son concurrent : à l’inverse, c’est un jet-setteur, toujours en voyage entre Paris, Caracas, New York et Madrid. Il a toujours travaillé dans la finance et n’a jamais vécu de rentes, comme il l’affirmait à Paris Match en 2010 : “Je n’ai pas de fortune personnelle ni de château. Quand je vais à Paris, je loge chez ma mère, qui vient d’acheter un petit appartement, ou chez des amis”. D’abord passé par BNP Paribas, il est devenu vice-président d’une banque vénézuélienne qui appartient à son beau-père.

À 48 ans, il vit dans une banlieue huppée de Madrid avec sa femme María Margarita Vargas Santaella et leurs quatre enfants : Eugénie de Bourbon (Madame Royal), Louis de Bourbon (dauphin de France et duc de Bourgogne), Alphonse de Bourbon (duc de Berry) et Henri de Jésus de Bourbon (duc de Touraine).

descendant Franco trône FranceLouis Bourbon et sa famille. Photo : @louisducdanjou

C’est aussi un grand passionné de sport, notamment de polo, de course à pied, de pêche sous-marine ou encore de hockey sur glace.

Même s’il est toujours en voyage et réside à Madrid, c’est en France qu’il exerce le plus d’influence. Il est très présent sur les réseaux sociaux et prend part aux débats sociaux. En tant que fervent catholique, il a milité contre le mariage pour tous et la PMA, il écrit des éditos pour Valeurs Actuelles et, comme un chef d’État, il adresse chaque année ses vœux aux Français.

Descendant de Franco et fier de l’être

Si on le connaît comme tel en France, en Espagne, on le voit plutôt comme un aristocrate, arrière-petit-fils du dictateur Franco. Car sa mère, Carmen Martínez-Bordiú y Franco, est elle-même la petite-fille de Francisco Franco.

Loin d’en être honteux, Louis de Bourbon semble fier de son lien de parenté avec le Caudillo. Lors du transfert de la dépouille de Francisco Franco du Valle de los Caídos au cimetière de Mingorrubio, en 2019, le duc d’Anjou avait porté le cercueil de son arrière-grand-père et avait jugé d’“acte inqualifiable” cette exhumation, décidée par le gouvernement et votée par le parlement espagnol. « J’ai ressenti hier une intense émotion en portant le cercueil de mon arrière-grand-père. La monarchie a été ré-instituée par le Général Franco. C’est cela que l’Histoire retiendra », avait-il affirmé sur Twitter.

Les Espagnols savent ce qu’ils doivent au généralissime qui a permis le retour à la paix civile et l’essor économique du pays”, a-t-il affirmé dans une interview au média Boulevard Voltaire la même année. “Je me dois d’être fidèle à la mémoire si injustement attaquée de mon arrière-grand-père. Il fut un grand soldat et un grand homme d’État, animé avant tout par sa foi chrétienne profonde et son amour de l’Espagne. Il est à l’origine de l’Espagne pacifiée, prospère et reconnue parmi les grandes puissances mondiales. Défendre sa mémoire, c’est une part intégrante de l’idée que je me fais de l’honneur et de la fidélité.

À noter cependant que le lien de parenté entre Louis de Bourbon et le dictateur Franco n’est pas reconnu de tous. En Espagne court une théorie selon laquelle Franco n’aurait en réalité jamais eu d’enfant naturel pour cause de problèmes de santé, et celle qui est connue comme sa fille, María del Carmen Franco y Polo, serait en réalité sa nièce.

descendant Franco trône FranceLouis de Bourbon et le roi émérite Juan Carlos I d’Espagne. Photo : Gtres

Descendant de Franco ou pas, Louis de Bourbon reste et veut rester héritier du trône de France. Il se dit “partisan d’une monarchie républicaine où le roi règne et ne gouverne pas”, explique l’historien Daniel de Montplaisir, spécialiste de la famille des Bourbon. Le duc d’Anjou lui-même affirmait à la chaîne KTO en 2017 : “Ce n’est pas à moi de me représenter, mais ce sera aux Français de vouloir ou non un représentant monarchique”.

À lire aussi : Les trésors cachés du Palais Albéniz, résidence du Roi à Barcelone

medecin français à Barcelone

Recommandé pour vous