Les premiers taxis volants de Barcelone dévoilés

Publié le Mis à jour le
taxis volants de Barcelone

D’ici 5 ans, des taxis volants existeront à Barcelone. Ils serviraient à transporter des patients, des médicaments ou des organes entre plusieurs hôpitaux. Des prototypes sont déjà sortis.

Photo : le premier prototype de taxi aérien développé par Tecnalia

Bientôt, à Barcelone, des taxis se déplaceront en volant, à 100 ou 200 mètres haut-dessus de nos têtes. Utopie ou réalité ?  Des entreprises espagnoles travaillent déjà sur le concept. D’ici cinq ans, des drones améliorés feraient office de taxis volants entre Barcelone, l’île de Formentera ou Andorre. Et les premiers à en bénéficier seraient les hôpitaux.

Des premiers vols médicaux

Selon le directeur d’innovation du laboratoire barcelonais à l’origine de l’idée, EIT Urban Mobility, ces taxis aériens serviront notamment pour le transfert d’organes, de médicaments, et même de patients. Le transport de patients dont les soins doivent être spécialisés est d’ailleurs imaginé, dans le cadre d’une union entre Formentera et Ibiza.

Ce transport du futur a déjà été testé dans d’autres villes comme Paris, Francfort ou Helsinki. Mais en Espagne, un engin capable de faire voyager deux personnes et un pilote dans un rayon de 15 km a déjà été mis au point par le centre de recherche basque Tecnalia. Un autre appareil encore plus gros, dont la distance de circulation monte jusqu’à 150 kilomètres, pourrait compléter la gamme. Des ingénieurs travaillent dessus. Un prototype était présenté à la foire internationale Fira à Barcelone.

prototype taxis aerien

Photo : Joan Mateu Parra

Des taxis aériens en forme d’hélicoptère

Son design s’apparente à celui d’un hélicoptère. Le taxi du futur selon Tecnalia posséderait une cabine. « Elle offre une stabilité que n’ont pas d’autres modes de transport hormis les hélicoptères. Utile puisque les drones sont placés en position verticale pour le décollage puis deviennent à l’horizontale pour qu’ils avancent dans les airs », explique un des représentants de l’entreprise.

Mais pour cela, l’Union européenne doit encore travailler sur la réglementation des « autoroutes aériennes », pour faciliter la circulation de ces engins. Pour le reste, les ingénieurs devront aussi se pencher sur la question du bruit.

A lire aussi : Des taxis volants à Barcelone pour 2022

medecin français à Barcelone

Recommandé pour vous