L’émouvante agonie d’un bar barcelonais

Publié le Mis à jour le
bar barcelonais

Encore un de moins. Une nouvelle fois Barcelone perd l’un de ses commerces historiques. Le bar Jofama ferme ses portes après avoir tenté en vain de résister face à un fonds d’investissement.

« Samedi 3 décembre 22, la Jofama baisse les stores de force », peut-on lire sur l’affichette de la porte d’entrée de ce bar ouvert depuis les années 50 au confluent de la rue Girona et de l’avenue Diagonal de Barcelone. Anna, membre de la troisième génération de la famille qui dirige l’entreprise depuis son ouverture, a tenu à livrer un dernier message à sa clientèle avant de passer à trépas.

« Là où il y avait des familles et de la vie, il ne reste plus que des appartements touristiques à louer et un fonds vautour, qui a eu raison de nous », clame la lettre sur la devanture du bar, où de nombreux clients et curieux ont rendu un dernier hommage ce week-end.

bar Jofama« Papy est mort sans savoir ce qu’était le repos, c’est que derrière toute petite entreprise il y a beaucoup de sueur et beaucoup de sacrifices », continue Anna. La jeune fille se dit énormément satisfaite « que la salle à manger du Jofama était remplie de belles personnes » venues apprécier les traditionnelles salades du bar-resto.

L’achat de l’immeuble situé dans la Dreta de l’Eixample par un fonds d’investissement a fini par condamner l’établissement.

medecin français à Barcelone

Recommandé pour vous