L’Espagne teste un médicament anti-tabac interdit en France

Publié le Mis à jour le

L’Espagne teste depuis le début du mois le Todacitan, un médicament qui permettrait d’arrêter de fumer en 25 jours. Le traitement est déjà autorisé dans une vingtaine de pays, mais pas en France. 

Dans un premier temps, le médicament sera réservé en Espagne aux gros fumeurs (plus de 10 cigarettes par jour) ayant déjà essayé d’arrêter de fumer au cours de l’année écoulée et présentant un niveau de dépendance élevé. La molécule utilisée dans le Todacitan, la cystine, est déjà utilisée en traitement anti-tabac depuis près de 60 ans en Europe de l’Est. Plusieurs études ont prouvé son efficacité et les effets secondaires sont mineurs. Le traitement reste toutefois déconseillé aux femmes enceintes et personnes ayant des troubles cardiovasculaires.

Si le médicament n’est pas proposé en France, c’est surtout à cause de son manque de rentabilité. En Pologne par exemple, le traitement de 25 jours coûterait 15 euros, soit 9 fois moins qu’un mois de traitement avec des médicaments comme le Champix. « Les industries pharmaceutiques ne s’intéressent pas à cette molécule car elle est peu rentable : sa commercialisation en France n’engendrerait que de faibles bénéfices »avait confié en 2015 au journal Le Figaro l’addictologue Henri-Jean Aubin, chercheur à l’Inserm.

medecin français à Barcelone

Recommandé pour vous