L’indépendantiste Anna Erra devient présidente du Parlement de Catalogne

parlement de catalogne

Anna Erra, la maire de Vic, devient la nouvelle présidente du parlement catalan en remplacement de Laura Borras condamnée dans une affaire de corruption. 

La seconde institution de Catalogne est de nouveau dirigée par le parti de Carles Puigdemont. L’indépendantiste de centre droit Anna Erra a été élue à la tête du parlement avec le soutien des souverainistes de gauche (ERC). Une investiture qui met fin à plus de 10 mois de vide institutionnel. L’ancienne présidente du Parlement, l’égérie séparatiste Laura Borras, a été destituée en juin 2022 à titre préventif pour une affaire de corruption. Finalement jugée et condamnée pour avoir octroyé des subventions publiques à l’un de ses proches à la tête de l’institution des lettres catalanes en 2013, Laura Borràs voit sa carrière politique prendre fin.

Dans son discours d’investiture, Anna Erra, dans un pur style Puigdemontiste, a souligné, qu’“il y a un conflit politique en Catalogne qui ne peut être résolu que par la politique et le respect des institutions. Nous devons sortir de la judiciarisation et nous devons pouvoir défendre toutes les idées sans les menaces de judiciarisation et de répression”, a indiqué la dirigeante indépendantiste.

“Je défendrai l’institution contre toute ingérence extérieure”

Anna Erra a promis d’être “une présidente qui défend la souveraineté du Parlement, le droit de débattre, de parler et de voter sur tout ce sur quoi les groupes parlementaires s’accordent”.

“Je défendrai les droits de chacun des députés, je défendrai l’institution contre toute ingérence extérieure”, a-t-elle souligné. En revanche, “le fascisme, l’antisémitisme, le négationnisme et la xénophobie ne peuvent pas avoir de place dans ce Parlement”, a tonné la nouvelle présidente.

Diplômée en géographie et histoire à l’Université de Barcelone et en enseignement à l’Université de Vic, Anna Erra a débuté sa carrière politique en 2007 en tant qu’adjointe au maire de Vic. Huit ans plus tard, il prendra la tête de la ville et un siège de députée au Parlement.

medecin français à Barcelone

Recommandé pour vous