Search for content, post, videos

Affaire de corruption au port de Barcelone, des proches d’Artur Mas arrêtés

corruption en espagne

Le parti d’Artur Mas, Convergencia (aujourd’hui rebaptisé Partit Demòcrata Europeu Català), est touché par une grave affaire de corruption présumée, qui s’est soldée par le placement en détention jeudi d’une dizaine de personnes, toutes liées au parti indépendantiste.

L’affaire des 3% agite la politique catalane depuis une décennie. Un scandale de corruption interminable qui affecte le parti de centre-droit indépendantiste d’Artur Mas et le gouvernement de Catalogne. Le concept est redoutablement simple : depuis 2005 et jusqu’à une date encore inconnue, le parti CiU et le gouvernement catalan composé de ministres CiU encaissaient une commission de 3% sur de nombreux travaux publics à Barcelone, avec des ramifications dans toute la Catalogne, au sein de communes détenues par des maires CiU.

Rebondissement dans l’affaire des 3%

Alors que le parti CiU a été dissout l’an dernier pour fonder le Partit Demòcrata Europeu Català (PDeCAT), justement pour atténuer l’image de corruption que le mouvement véhiculait, et que l’on pensait que toute la lumière avait été faite sur le dossier des 3%, l’affaire a éclaté de nouveau cette semaine dans des proportions inédites, pour de supposés détournements de fonds au port de Barcelone et lors de travaux dans la capitale catalane.

Ce jeudi, la Guardia civil a perquisitionné 28 bâtiments d’entreprises publiques et des installations du port de Barcelone. Le juge d’instruction soupçonne également de nombreuses irrégularités dans les travaux de la place Glòries et de l’avenue Paral·lel.

Les faits se sont déroulés lors de la mandature de l’ancien maire de Barcelone, Xavier Trias (CiU). Le quasi bras droit d’Artur Mas, Francesc Sánchez qui gère la transition entre l’ancien parti et la refondation du PDeCAT a été placé en détention. Andreu Viloca, ancien trésorier du parti, a aussi passé la nuit en prison, c’est sa quatrième garde à vue pour des affaires similaires. Sixte Cambra, président du Port, ancien sénateur CiU et ami personnel d’Artur Mas, est également parti en garde à vue.

Les proches d’Artur Mas crient à la manipulation

Lundi prochain, Artur Mas doit être jugé à Barcelone pour avoir organisé, en sa qualité de président de la Catalogne, un référendum indépendantiste non autorisé par Madrid. Les associations indépendantistes, se plaignant d’une persécution judiciaire du processus indépendantiste, ont appelé à une gigantesque manifestation devant le palais de justice de Barcelone lundi matin et plus de 25.000 personnes s’y sont déjà inscrites.

Plus de 20.000 personnes attendues lundi pour soutenir Artur Mas lors de son procès

 

De là à voir dans cette opération de police une action du gouvernement de Madrid pour déstabiliser le processus indépendantiste, il n’y a qu’un pas que les amis d’Artur Mas ont rapidement franchi. Figure historique du parti, Jacint Borràs a déclaré à la presse, que « tout cela est une opération programmée pour la faire coïncider avec les mobilisations populaires de soutien à Artur Mas, lundi pour le premier jour de son procès. »


Lire aussi : Les indépendantistes catalans attaquent Mariano Rajoy en justice


Vers une fragilisation du processus indépendantiste ?

Les indépendantistes de centre droit de l’ancienne CiU ont beau gouverner la Catalogne avec ceux de gauche du parti ERC, l’unité n’est que de façade. Les deux familles de l’indépendantiste restent en compétition. ERC a ainsi demandé dans un communiqué que « les affaires de corruption soient instruites avec diligence », ajoutant que le parti de gauche indépendantiste « n’était jamais frappé par des affaires de corruption et que si la police veut venir dans les bureaux du parti,les portes sont ouvertes ».

Du côté de l’extrême gauche indépendantiste la Cup, ennemie éternelle d’Artur Mas on a lancé le hachtag #corrupCiU sur les réseaux sociaux et on rappelle que « les affaires de corruption de la droite catalane donnent une formidable gifle au processus indépendantiste ».