Search for content, post, videos

À Barcelone, les sangliers de plus en plus agressifs

En plus de la surpopulation de sangliers à Barcelone, des chercheurs s’inquiètent désormais de leur agressivité envers les humains.

Depuis quelques années, habitants et spécialistes alertent de l’invasion de sangliers à Barcelone. Ces animaux se font de plus en plus nombreux. Si au départ, ils étaient installés à Collserola dans la forêt sur les hauteurs de la capitale catalane, ils s’aventurent aujourd’hui dans la ville. Plusieurs ont été aperçus dans le quartier de Vallvidrera. Mais dorénavant, ce qui préoccupe les experts c’est l’agressivité grandissante des sangliers envers les êtres humains.

L’université Autònoma de Barcelone (UAB) vient de publier une étude sur le sujet. Elle explique que les sangliers augmentent dans les zones urbaines car ils recherchent de la nourriture. Vétérinaire et auteur principal de l’enquête, Jorge R. López Olvera, explique que « chaque année, naît une nouvelle génération de sangliers capable de s’adapter à la cohabitation avec les humains. Ces derniers sont même vus comme une source d’alimentation pour les animaux. Si une personne transporte sur elle de la nourriture, le sanglier peut lui exiger. Ils deviennent de plus en plus méchants contre un être humain qui ne leur donne pas la nourriture demandée. » Une fois que les animaux sont habitués, ils ignoreront les aliments naturels ajoute l’expert.

Des sangliers qui préfèrent les villes

L’invasion de sangliers touche essentiellement les zones montagneuses. À Barcelone, cela correspond au parc naturel de Collserola, Horta-Guinardó, Sarrià Sant-Gervasi, Les Corts, Nou Barris et Gràcia, selon Jorge R. López Olvera. La ville attire le sanglier car elle lui offre de la nourriture directe: aliments pour chat, poubelles et zones vertes. L’auteur précise que la hausse est due également à l’absence de prédateur naturel.

Depuis 2013, l’équipe de recherche de l’UAB travaille en collaboration avec la municipalité. En plus d’étudier la situation et ce qui attire les sangliers, ils mettent en place des mesures. Par exemple, les espaces verts et les endroits réservés à la nourriture pour les chats de rue font l’objet de changements, afin que les animaux ne soient plus attirés par eux.

La vidéo ci-dessous, mise en ligne en février dernier, montre des sangliers qui se promènent dans les rues du quartier Vall d’Hebron.