Search for content, post, videos

Législatives 2017 – Retrait d’Arnaud Leroy et retour de Laurence Sailliet

députés français de l'étranger

A 13 mois des prochaines élections législatives, le panorama politique se met en place dans la 5e circonscription des Français de l’étranger. 

Alors qu’il avait déclaré vouloir briguer un second mandat, le socialiste Arnaud Leroy a annoncé hier à plusieurs responsables de son parti qu’il ne se présenterait finalement pas dans la circonscription (Espagne-Portugal-Andorre-Monaco) en 2017. Un “choix personnel et familial” explique-t-il, et une “volonté de s’impliquer en France”, après 10 ans passés à Lisbonne.

Le primo-député souhaite s’installer en Gironde, où il possède déjà une résidence et où il s’était présenté aux dernières élections municipales et régionales, non sans provoquer l’ire de l’opposition locale. “J’ai passé des années dans les avions, je veux maintenant rentrer en France et prendre le temps de voir mes enfants grandir”, a-t-il expliqué à la rédaction d’Equinox.

Le parti socialiste n’a encore rien arrêté quant à la désignation du prochain candidat. “Organiser des primaires dans une circonscription qui ne compte qu’une poignée d’adhérents, cela n’a pas vraiment de sens” nous confie un responsable local du parti.

A droite, on s’organise

Du côté des Républicains, Laurence Sailliet, qui avait perdu face à Arnaud Leroy en 2012, ne s’est pas encore déclarée candidate mais assure “être présente sur les quatre pays de la circonscription”, ajoutant que “le temps de la campagne n’est pas arrivé”. A la section LR de Madrid, on reconnaît que l’ex-candidate UMP n’a jamais caché son envie de disputer les prochaines législatives dans la circonscription.

Pierre-Olivier Bousquet, ancien UMP qui a rejoint l’UDI en avril 2015, pourrait également jouer un rôle dans cette campagne, même s’il affirme également qu’il est trop tôt pour en parler.

Enfin le Front National a déjà son candidat. Ludovic Lemoues, responsable du parti dans la circonscription et basé à Barcelone, a déclaré à la rédaction d’Equinox qu’il se présenterait, et que “les investitures FN seraient officialisées dans quelques mois”.