Search for content, post, videos

Arrivée de méduses urticantes sur les côtes catalanes

barcelone-plage

Selon les experts, après un hiver plutôt sec et peu pluvieux, les méduses seront plus nombreuses cet été dans la mer Méditerranée, et particulièrement sur les côtes de Catalogne.

La Catalogne représente un terrain propice pour l’arrivée des méduses, selon plusieurs scientifiques. Du 30 mai au 3 juin, Barcelone a accueilli un séminaire international sur la prolifération des méduses. Plus de 250 experts et chercheurs étaient réunis pour cet événement, qui se déroulait pour la première fois en Europe. Ce rendez-vous est né d’une demande scientifique mais aussi sociale, afin de comprendre et de trouver des solutions à ce phénomène. L’occasion d’aborder le cas des méduses dans la mer Méditerranée.

Les spécialistes affirment que depuis quelques années, les méduses se font de plus en plus nombreuses sur les côtes catalanes. Cette multiplication est due aux conditions climatiques, à la montée de température de l’eau, aux meilleures disponibilités des aliments, à l’absence de dépurateurs et à des facteurs écologiques. Cette année, avec un hiver sec et peu pluvieux, et un été qui promet d’être chaud, les conditions sont favorables pour l’arrivée de la méduse Pelagia noctiluca, connue aussi sous le nom de méduse pélagique. Cette espèce n’est pas mortelle mais urticante, ce qui signifie que ses piqûres causent des démangeaisons, une sensation de brûlure et parfois des allergies.

plage-barcelonePrès de 200 piqûres par saison

Depuis plusieurs décennies, de nombreux scientifiques ont détecté des flots de méduses en Méditerranée, mais aussi dans le monde entier. Verónica Fuentes, chercheuse à l’Institut des Sciences de la Mer du conseil supérieur de recherches scientifiques, a expliqué au journal La Vanguardia que “nous sommes évidemment face à une augmentation de cette prolifération”. Cette augmentation sur les côtes est causée par le changement climatique mondial et à l’influence de l’homme dans les mers et océans, comme la pollution et la construction d’infrastructures.

Sur les plages méditerranéennes d’Espagne, il y a en moyenne 193 piqûres de méduses chaque saison depuis 2008, selon une étude réalisée auprès des 1 200 postes de secours de la côte et révélée durant le séminaire. Pour faire face à ce phénomène, les scientifiques demandent plus de recherches et initiatives sur le sujet.