Search for content, post, videos

Vueling n’aurait pas assez d’avions pour assurer l’été

Après le chaos chez Vueling de ces derniers jours, certains craignent le pire pour la suite de l’été, particulièrement entre le 15 juillet et le 15 août. Les autorités estiment que la compagnie a eu les yeux plus gros que le ventre pour son programme estival. 

Depuis plusieurs jours, Vueling a annulé et retardé de nombreux vols, provoquant le chaos dans plusieurs aéroports et principalement dans celui de Barcelone-El Prat. Face à cette situation, le gouvernement espagnol a tenté de comprendre les raisons de cette véritable crise et convoqué les responsables de Vueling, qui ont admis un “manque d’organisation”. Les grèves des contrôleurs aériens en France ont contribué à désorganiser le planning des avions mais ne sont pas les seules raisons évoquées. Une “mauvaise gestion et planification” expliquerait également le chaos survenu ces derniers jours.

Inquiétude pour la période du 15 juillet au 15 août

Le problème principal de la compagnie low-cost est l’extrême rentabilisation des avions et des équipages.“Plus un avion passe du temps dans le ciel, plus il est rentable” aimait répéter Álex Cruz, actuel président de British Airways et ancien directeur de Vueling, pour expliquer le succès de la compagnie catalane. Un avion peut donc effectuer 7 vols dans la journée, avec un temps d’escale calculé à 35 minutes dans chaque aéroport. Le moindre couac, comme une grève de contrôleurs dans l’une des destinations, entraîne donc une succession de retards ingérables conduisant dans les cas les plus extrêmes à des dizaines d’annulations de vols.


Lire aussi : Vueling sème le chaos à Barcelone


Pour faire face à la crise, le groupe a décidé d’embaucher une trentaine de pilotes et de louer six avions supplémentaires. Les escales passeront de 35 à 45 minutes pour offrir plus de flexibilité. Le gouvernement catalan estime toutefois que ces mesures sont insuffisantes et que les perturbations pourraient continuer d’affecter les voyageurs cet été.

Le ministère des Transports espagnol affirme quant à lui que Vueling manque de ressources pour assurer les 700 vols quotidiens prévus cet été, dont 400 à Barcelone. Il a exigé le renfort des autres compagnies du groupe IAG, propriétaire de Vueling, et notamment d’Iberia et British Airways. Une nouvelle réunion de crise entre Vueling et les autorités espagnoles devrait se tenir jeudi 7 juillet.