Search for content, post, videos

Pourquoi ne célèbre-t-on pas la fête nationale espagnole à Barcelone?

barcelone place catalogne

Le 12 Octobre, fête nationale de l’Espagne. Ce jour est célébré dans tout le pays à coup de défilés aériens et militaires, de rassemblements, notamment avec la famille royale à Madrid. Mais dans la contrée des irréductibles Catalans, le jour n’est pas si festif. Pourtant bien férié, il ne sera ponctué d’aucun événement majeur.

En ce jour de fête nationale espagnole, nul besoin de chercher les bals populaires et autres feux d’artifices à Barcelone. Contrairement au reste de l’Espagne, en Catalogne, la fête nationale ne ce célèbre pas. Le gouvernement catalan. en plein processus indépendantiste. ne prévoit bien évidement aucune festivité ni acte officiel.


Lire aussi : Que faire le 12 octobre à Barcelone ?


Même du côté de Podemos et de sa branche locale dirigée par la Maire de Barcelone, Ada Colau, on n’a pas le cœur à la fête. Autant Ada Colau n’arrive pas à avoir une position claire sur l’indépendance de la Catalogne, autant elle a son idée sur les origines de la fête nationale espagnole. Le 12 octobre célèbre le jour de l’Hispanité qui rend hommage à la découverte des Amériques par Christophe Colomb en 1492. Ada Colau estime qu’il s’agit là de célébrer un génocide, celui des Indiens d’Amérique. Le 12 octobre 2015, elle reprenait à son compte le fameux slogan catalan “Res a celebrar”, rien à célébrer.

La rébellion de Badalona

Une fois de plus, la Catalogne politique entre en insurrection contre l’État espagnol. Dans un incroyable imbroglio politico-juridique, la ville de Badalona (la troisième ville de Catalogne par sa population, à seulement quelques kilomètres de Barcelone et dirigée par Badalona en Comú, proche de Podemos) a décidé cette année d’ouvrir ses portes et de faire travailler ses fonctionnaires lors de ce jour férié. Ce qui a eu pour effet immédiat de faire tomber un arrêté du tribunal administratif ordonnant la fermeture de la mairie durant toute la journée du 12 octobre. Ce matin, l’équipe municipale a décidé de braver l’interdiction et, dans une grande théâtralisation médiatique, a déchiré l’arrêté avant d’ouvrir les portes de la mairie.

Photo @eslamananadeFJL

La seule fois où la Catalogne a pu ne pas férier légalement un 12 octobre a été en 1981. Le président nationaliste de l’époque Jordi Pujol avait profité d’une incompréhension juridique du tout nouveau statut d’autonomie de la Catalogne pour rendre la fête de l’Hispanité travaillée. Une affaire qui avait fini devant le Tribunal constitutionnel, lequel donna raison à l’État espagnol.