Search for content, post, videos

Les révélations sur les djihadistes des attentats de Barcelone et Cambrils

Hier soir, plusieurs médias espagnols ont publié des images des terroristes préparant les attentats de Barcelone et Cambrils d’août 2017. Des photos glaçantes qui s’ajoutent aux révélations sorties ces derniers jours.

La semaine prochaine marquera le 1er anniversaire des attentats de Barcelone et Cambrils, des 17 et 18 août 2017. Les attaques ont fait 16 morts et une centaine de blessés. La première a eu lieu dans la capitale catalane vers 17h, où une fourgonnette conduite par Younes Abouyaaqoub a entamé une course folle sur la Rambla pour foncer sur les passants. Puis vers minuit, une autre voiture occupée par cinq terroristes a roulé à toute allure sur des piétons à Cambrils, station balnéaire à 120 km au sud-ouest de Barcelone. Quatre djihadistes ont été abattus par la police et un cinquième placé en détention succomba à ses blessures. Quant au chauffeur de la Rambla, il a été abattu par la police que le 21 août à Subirats à 50 km de Barcelone, ville où il fut localisé par un habitant.

Depuis quelques jours, la presse espagnole publie des informations sur les responsables des attentats, révélées par la police catalane et les enquêteurs. Hier dans la soirée, des photos des terroristes datant de quelques jours avant les attaques ont été publiées par plusieurs médias. Les images sont issues de vidéos de l’enquête. Elles montrent la cellule terroriste en pleine préparation dans une maison à Alcanar. Cette dernière, située à 200 km de Barcelone, a explosé le 16 août. Un incident qui a tué deux djihadistes et privé la cellule d’explosifs. Les terroristes ont donc changé de plan et sont passés à l’acte le plus rapidement possible.

Concrètement, les photos montrent Youssef Aalla souriant avec une ceinture d’explosifs autour de la taille. Sur un autre cliché, on le voit assis au sol avec Younes Abouyaaqoub, tout deux préparant des explosifs. Sur certaines images apparaissent des bonbonnes de gaz, du matériel et les autres membres de la cellule.

La tour Eiffel visée

Parmi les images publiées, Omar Hichamy figure sur deux clichés à Paris. Le djihadiste abattu à Cambrils pose devant la tour Eiffel. Selon le journal El Periódico, l’enquête dévoile que deux membres de la cellule se sont rendus dans la capitale française les 11 et 12 août afin d’étudier de plus près la tour Eiffel. L’objectif était de viser en simultané le monument parisien et la Sagrada Familia à Barcelone, à l’aide de fourgonnettes remplies d’explosifs. La police catalane affirme également que les terroristes ont pensé à attaquer le Camp Nou et des boîtes de nuit gays à Sitges.

D’autres informations révèlent qu’avant l’attentat de Cambrils, les cinq terroristes réunis dans une maison abandonnée à Riudecanyes qui abritait autrefois un restaurant, ont consommé de l’alcool. En plus de brûler leur passeport et documents d’identité, ils ont bu une bouteille de vodka et des canettes de bière. Les enquêteurs supposent que c’était dans le but de se désinhiber et de se sentir capable de passer à l’acte. Ils ont également pu retracer leurs déplacements et les différentes locations de véhicules.