Search for content, post, videos

5 erreurs à ne pas commettre quand on cherche un logement à Barcelone

En cette rentrée de septembre, de nombreux Français cherchent un logement ou une colocation à Barcelone. Attention, voici quelques conseils et ce qu’il faut savoir pour éviter certains pièges.


Lire aussi: Comment trouver un logement à Barcelone


Ne pas se renseigner sur le quartier

Durant ses recherches d’appartements, l’un des premiers réflexes à avoir est de cibler un quartier. Selon les envies et besoins de chacun, certaines zones de la ville seront plus adaptées. Il ne faut pas hésiter à regarder en amont si les transports en commun conviendront pour les trajets du quotidien. Pour vivre dans le centre, analyser la rue pour observer la fréquentation s’avère essentiel. Par exemple, dans le Raval, les habitants se plaignent des appartements destinés au trafic de drogue et des toxicomanes qui traînent dans les rues. Dans le Gòtic, plusieurs sont particulièrement fréquentées par les touristes durant la saison estivale.

Ne pas vérifier la présence de fenêtres

À Barcelone, de nombreux appartements abritent plusieurs pièces sans fenêtre, même des chambres. Si en avoir une est une condition sine qua non, il faut alors le vérifier sur l’annonce dans la description ou sur les photos. Si vous ne remarquez rien, il est conseillé de demander avant la visite s’il y a des fenêtres ou non pour éviter un déplacement inutile. Dans certains cas, les ouvertures de la chambre donnent sur un patio sombre. Lors d’une visite de nuit, il faut penser à bien regarder pour ne pas avoir de surprises durant son installation.

Penser qu’il n’y pas de sous-location

Pour les appartements en colocation, il s’agit souvent d’un locataire qui sous-loue chaque chambre et non un propriétaire. Même si la personne se présente en tant que tel, ce n’est pas le propriétaire direct. De plus, il n’est pas rare qu’elle vive dans l’appartement. Elle se charge de réceptionner les loyers, puis de les transmettre au véritable propriétaire. Dans ce type de situation, le faux propriétaire n’a pas de loyer ou en paye un dérisoire. Cette pratique est courante, il ne faut pas être surpris.

Payer plus d’un mois de caution

En règle générale, un propriétaire demande un mois de caution, à verser dès l’entrée dans l’appartement. Le montant est souvent équivalent à un mois de loyer et permet d’obliger les locataires à rendre les lieux en bon état lorsqu’ils partent. Si le propriétaire demande plusieurs mois de caution, il ne faut pas hésiter à négocier pour éviter d’avancer autant d’argent.

Réserver sans avoir vu l’appartement

Il est courant que des futurs Barcelonais préfèrent chercher un logement à distance pour directement poser leurs valises à leur arrivée. Toutefois, même si un appartement a l’air parfait sur Internet, il est préférable de ne pas s’engager en versant de l’argent pour le réserver. En effet, certains détails ne sont pas visibles en photo et une annonce ne montre pas l’ambiance qui règne dans la rue. De plus, des personnes malveillantes réalisent de vraies arnaques et disparaissent de la circulation après avoir reçu l’argent.