Search for content, post, videos

POLÉMIQUE – Les restaurants contre la carafe d’eau gratuite en Espagne

Le groupe parlementaire de gauche Unidos Podemos propose que l’eau devienne gratuite en Espagne dans les bars et restaurants, ce qui a provoqué la colère des professionnels du secteur.

En Espagne, les restaurants ne donnent jamais de carafe d’eau gratuite, contrairement à la France. Dans le pays, certains organismes, partis politiques ou citoyens souhaiteraient changer cette habitude. Le groupe Unidos Podemos a lancé fin septembre une simple discussion parlementaire au Congrès des députés à Madrid, qui n’a pas d’effet une loi, pour que les bars et les restaurants offrent de l’eau à ceux qui le demandent. La proposition n’a pas été du goût de tous et la réponse des professionnels du domaine ne s’est pas faite attendre.

Les hôteliers assurent qu’ils n’ont jamais refusé un verre d’eau à personne. Ils pensent que transformer ce geste courtois en obligation peut porter préjudice à leur business. José Luis Yzuel, président de la Fédération Espagnole d’Hôtellerie (FEHR) explique au pure player El Confidencial qu’il ne connaît “aucune initiative qui ait demandé à une activité productive d’offrir son travail. La plupart des bars en donnent si on leur demande, mais qu’une loi oblige à offrir notre travail, je peux dire que c’est inconstitutionnel.”

Réduire le plastique

De l’autre côté, Rubén Sánchez porte-parole de l’association des consommateurs Facua répond “qu’il faut avoir peu de vision commerciale pour penser que l’eau gratuite n’est pas une façon d’attirer plus de clients.” Ce n’est pas la première fois que le sujet de la gratuité de l’eau est abordé en Espagne. L’Organisation des Consommateurs et Usagers (OCU) a lancé fin août une campagne #PideJarraDeAgua (demande une carafe d’eau) pour sensibiliser les habitants.

En plus d’être “un droit basique” selon l’organisation, une telle mesure permettrait de réduire considérablement les bouteilles en plastique et donc les déchets. Elle précise qu’un litre d’eau coûte moins de 0,002 euros, ainsi la gratuité ne devrait pas poser de problème pour les bars et restaurants.