Search for content, post, videos

Les 8 visages influents de l’équipe de Manuel Valls à Barcelone

Sans réel réseau dans la capitale catalane, Manuel Valls doit tisser sa toile. Et pour y parvenir, il peut compter sur une poignée d’influents soutiens et une petite équipe déjà structurée. 

Nuria Amat, la sherpa

L’écrivaine multi-récompensée a été l’une des premières à croire aux chances municipales de Manuel Valls. Elle a rencontré le Français lors d’un dîner à l’automne 2017, au plus fort de la crise politique. Engagée depuis plus de vingt ans contre le souverainisme catalan, Nuria Amat a vu en lui l’homme providentiel qui manquait tant au camp unioniste. Au printemps, elle commence à organiser des rencontres entre l’ex-Premier ministre et tout le petit monde de la culture barcelonaise. La réalisatrice Isabel Coixet, le designer Javier Mariscal, des directeurs de théâtre ou salles de cinéma, des artistes, l’immense carnet d’adresses de l’écrivaine a été mis à disposition du candidat Valls.

Luis Conde, l’entrepreneur lobbyiste 

Tandis que Nuria Amat faisait défiler les élites culturelles, Luis Conde organisait des rencontres avec les milieux économiques et politiques. Le fondateur du cabinet de chasseurs de tête Seeliger & Conde fait partie de la crème de la crème barcelonaise. Membre du très exclusif Círculo Ecuestre et du lobby Barcelona Global qui représente les principales entreprises de la ville, il siège au conseil d’administration du Groupe Godó (La Vanguardia) et préside le Salon Nautique de Barcelone. Luis Conde a assuré dans une interview la semaine dernière qu’il voulait aider Manuel Valls en tant que chef d’entreprise, sans aucune ambition politique.

Josep Ramon Bosch, la genèse

Le sulfureux Josep Ramon Bosch, ancien président de l’association unioniste Societat Civil Catalana (SCC) et fondateur du site ultra-nationaliste Somatemps, a proposé à Manuel Valls de s’engager dans la politique catalane dès la fin 2017. Il fut l’un des architectes de sa participation à la grande manifestation unioniste du 3 mars. Tout au long du printemps, Josep Ramon Bosch l’a conseillé sur les thématiques municipales et lui a présenté de nombreux Barcelonais influents. Selon les proches de Manuel Valls, il est désormais “moins présent” dans l’organisation de la campagne.

Guillermo Basso, le stratège

Manuel Valls a confié la direction de sa campagne au cabinet de Xavier Roig, ex-bras droit du maire socialiste Pasqual Maragall avec qui il a gagné quatre élections municipales. Et c’est Guillermo Basso, membre du cabinet Roig, qui se chargera du candidat Valls. Ce juriste de formation a lui aussi collaboré avec Maragall à la mairie de Barcelone. Fin connaisseur de la politique locale, il a notamment dirigé Ciutadans pel Canvi, une plateforme créée pour propulser Pasqual Maragall au Palau de la Generalitat.

Albert Montagut, le journaliste

Ex-correspondant du quotidien El País à Washington, ex-directeur adjoint du Periódico et de El Mundo, Albert Montagut a une large carrière de journaliste derrière lui. Lors des Jeux Olympiques de 1992, il fut l’un des conseillers du maire Maragall. Il deviendra ensuite responsable de la communication du FC Barcelona entre 2013 et 2016, et consultant pour le lobby Barcelona Global. Il enseigne le journalisme à l’Université de Barcelone et se chargera de la communication de la campagne de Manuel Valls.

Fernando Carrera, le jeune loup

Récemment nommé coordinateur des Jeunes de SCC, Fernando Carrera, 27 ans, est un habitué des débats politiques diffusés sur les télévisions et radios publiques TVE, RNE, TV3 et Catalunya Radio. Il a fondé en 2015 le cabinet Inspiring qui propose des formations en art oratoire, capacité de persuasion et techniques de communication. Très engagé contre le séparatisme, Fernando Carrera est le co-auteur du livre Les mensonges de l’indépendantisme catalan sorti en 2017. Selon le journal El Periódico, il pourrait jouer le rôle de chef de cabinet dans la campagne de Manuel Valls.

Susana Gallardo, la compagne

Riche héritière des laboratoires pharmaceutiques Almirall, Susana Gallardo est issue de la très haute bourgeoisie catalane. Cette femme d’affaires, ex-femme du fondateur de Pronovias, siège actuellement au conseil d’administration de la CaixaBank. En couple avec Manuel Valls depuis quelques mois, elle l’a notamment accompagné durant ses escapades estivales à Marbella, la station balnéaire préférée de la jet-set espagnole, pour lui présenter de potentiels grands donateurs. Nul doute qu’elle lui a également ouvert son très large carnet d’adresses. 

Felix Revuelta, l’ami millionnaire

Le propriétaire de Naturhouse, fermement opposé à l’indépendantisme, est un grand ami de Manuel Valls. Il assure lui donner “tout son soutien moral”. Ses contacts aussi. A Marbella, il a hébergé le couple Valls-Gallardo dans l’un de ses hôtels de luxe et organisé de nombreuses rencontres avec les grandes fortunes espagnoles. Félix Revuelta est lui-même l’un des hommes les plus riches d’Espagne.

 

 

Message de la Rédaction d’Equinox

Vous êtes chaque mois plus nombreux à nous lire ou nous écouter, merci!

Nous souhaitons que tous nos articles et podcasts restent gratuits et accessibles à tous, tout en gardant notre totale liberté éditoriale. Mais l’information de qualité et de terrain a un coût. Or Equinox est une structure complètement indépendante, qui n’appartient ni à un millionnaire, ni à un groupe industriel, ni à un parti politique, ni à des actionnaires.

Votre soutien est donc précieux. Pour devenir donateur dès 5€, cliquez ici.