Search for content, post, videos

La Sagrada Familia va enfin avoir un permis de construire

La Sagrada Familia, sans doute l’un des monuments les plus célèbres de Barcelone, est en construction depuis 136 ans. La première pierre fut posée en 1882 et, depuis, la basilique d’Antoni Gaudí n’avait toujours pas obtenu son permis de construire.

Depuis trois ans, l’entreprise qui gère l’église était en négociation avec la mairie pour en obtenir un.

Un permis de construire pour apaiser la mairie

136 années de construction, c’est long, très long, et ce n’est vraiment pas de tout repos. Le chantier a connu de nombreux rebondissements et, si la ville de Barcelone ne se plaint pas de ce monument qui attire des curieux du monde entier, la mairie s’est agacée plus d’une fois des gênes et des problèmes que le chantier a pu provoquer.

En 2007, par exemple, il avait été découvert que plusieurs colonnes qui venaient d’être posées empiétaient sur le trottoir de 20 à 50 centimètres. Un fait qui semble relever du détail, mais qui va à l’encontre de toutes les règles d’urbanisme. La mairie ne pouvait pas laisser passer un tel écart, au risque de le voir se répéter. L’obtention d’un permis a donc été exigée pour poser certaines règles et il a été négocié pendant plusieurs années.

Le cas de l’Empire State Building

Pour vous y rendre, il vous faudra un ESTA officiel et quelques heures de plus en avion, mais il est amusant de comparer la Sagrada Familia à l’Empire State Building. Ce dernier aura été construit en seulement 11 mois et n’aura posé aucun problème particulier à la ville de New York. Aujourd’hui encore, il est systématiquement sur le podium des monuments préférés des Américains.

En revanche, même si sa construction a été très rapide, elle n’a pas non plus manqué de surprises indépendantes de la volonté de l’architecte. Par exemple, il faut savoir que le 102e étage avait initialement été pensé par l’architecte pour être une plateforme d’amarrage pour les ballons dirigeables depuis laquelle les passagers auraient pu embarquer. Cependant, l’architecture étant une profession soumise à l’imprévu et aux conjectures, ce projet totalement fou de faire voler des engins hautement explosifs au cœur de New York et si proches d’un bâtiment de cette taille a été abandonné. À la place, c’est devenu l’un des points d’observation les plus appréciés des touristes et des New-Yorkais.

Un accord durement négocié pour la Sagrada Familia

De retour à Barcelone, il faut admettre que la mairie de Barcelone a obtenu ce qu’elle voulait de la Sagrada Familia. D’abord, elle a enfin pu encadrer les travaux grâce à un permis de construire. Certes, ce permis arrange bien les constructeurs, mais il va également dans le sens du maire qui pourra, ainsi, s’assurer que l’église n’empiétera plus sur le trottoir.

Enfin, pour obtenir ce permis, la fondation qui gère la Sagrada Familia s’est engagée à investir 36 millions d’euros sur 10 ans pour rénover les infrastructures d’accueil autour de la basilique, et même les stations de métro. Ainsi, la mairie espère que la Sagrada ne créera plus autant de chaos dans ses abords, surtout quand ses travaux seront enfin finis, en 2026.