Search for content, post, videos

Ces Français qui ont trouvé le bonheur à Barcelone

Soleil toute l’année, qualité de vie agréable, cosmopolite, Barcelone séduit grâce à ses nombreux atouts. Qu’en disent les Français expatriés ici? Témoignages.

“Ici les gens sont cools, beaucoup moins stressés qu’en France” confie Laetitia Addi. Originaire de région parisienne, cette mère de famille est arrivée à Barcelone il y a dix-sept ans. “Mon mari a été muté par son entreprise qui souhaitait se développer en Espagne, même si nous étions bien installés avec nos deux enfants, nous avions envie de changement et de découvrir autre chose” raconte-t-elle. Aujourd’hui, elle dit être très heureuse de vivre dans la capitale catalane, “ce que je préfère c’est la gentillesse des habitants, mais aussi le climat, la mer et les plages, il fait vraiment bon vivre”.

Un constat que partage Serge Bourgeois, 68 ans. Ce Français s’est installé à Barcelone en 1973 et n’est plus jamais reparti. “En 45 ans, j’ai appris à vraiment aimer Barcelone et la Catalogne. J’apprécie la forte activité industrielle et commerciale avec des personnes engagées et responsables, la situation géographique, le climat privilégié et l’activité culturelle importante” explique-t-il. Marié avec une Catalane depuis plus de 30 ans et étant bien intégré, Serge ne compte pas repartir malgré ses racines parisiennes.

Opportunités d’emploi

Outre la qualité de vie, les Français restent à Barcelone grâce aux opportunités de travail offertes par la ville, mais aussi leur implication dans la vie locale. Diplômé de l’Ecole Supérieure de Commerce de Rouen (NEOMA), Serge Bourgeois est arrivé dans la capitale catalane grâce à un poste obtenu chez Hachette, pour le montage d’une filiale en Espagne. “Toute ma carrière professionnelle s’est déroulée dans des groupes d’entreprises multinationales, dont le siège de la filiale était à Barcelone. Principalement dans des entreprises de transport international de marchandises” explique-t-il. Depuis de nombreuses années, il participe également activement au milieu associatif français, comme la Chambre de Commerce Française et depuis son départ à la retraite la Société de Bienfaisance de Barcelone.

Un bilan professionnel positif, Laetitia Addi le fait également, même si elle reconnaît que les premières années ont été difficiles. “En tant que graphiste, je ne trouvais pas d’emploi dans mon domaine. Je me suis cherchée, j’ai créé plusieurs projets comme des braderies solidaires.” raconte-t-elle. C’est finalement sans vouloir le job idéal que la Française devient responsable d’une agence de communication il y a deux ans. “Au moins j’ai pu profiter de mon temps, que je n’aurai pas eu à Paris, pour élever mes quatre enfants. J’ai également monté ma compagnie de théâtre Artishow” conclut-elle.

Le dynamisme de la capitale catalane permet aux expatriés de s’épanouir. “Tout le monde peut trouver sa place ici” affirme Guillaume, 35 ans. “En parlant plusieurs langues, de nombreuses entreprises offrent des perspectives d’évolution” ajoute-t-il. Le Français est venu à Barcelone pour un stage il y a 11 ans et l’entreprise l’a embauché. Cette expérience lui a permis de travailler durant plusieurs années dans le transport international.“Nous sommes rentrés deux ans dans le sud de la France avec ma femme et nous avons vite déchanté. Dans mon secteur, les salaires étaient plus intéressants à Barcelone, tout comme la fiscalité” explique-t-il. Le couple finit par s’installer à nouveau dans la capitale catalane, pour ouvrir leur bar à salades français Voila Fast Good: “il était logique pour nous d’ouvrir une entreprise ici, en connaissant la culture et la ville. De plus on s’y sent bien, on vit entre la mer et la montagne, Barcelone et la Catalogne abritent des coins magnifiques.”

De nouveaux arrivants

Chaque année, des milliers de Français s’installent à Barcelone, eux-aussi attirés par la qualité de vie, comme Lisa 27 ans. La jeune femme prévoit de déménager en janvier. “J’avais cette idée en tête depuis quelque temps, après quatre ans à travailler dans le marketing à Paris je ressens le besoin de changer d’air. Une rupture amoureuse et une période d’essai écourtée plus tard, mon choix était fait.” explique-t-elle. Barcelone fut une évidence: “une de mes meilleures amies y habite depuis quelques années et que je la vois très épanouie. J’avais un peu peur de vivre ailleurs, car notre capitale française m’émerveille toujours, on ne peut jamais s’y ennuyer. Pourtant Barcelone me semble être le meilleur choix, c’est une ville multiculturelle si vivante, avec le soleil et la plage en prime.”

Au 1er janvier 2018, 23.746 Français étaient installés à Barcelone, selon l’Institut National de Statistiques (INE), en 2017 ils étaient 22.842. Un chiffre qui risque encore d’augmenter en 2019.

Message de la Rédaction d’Equinox

Vous êtes chaque mois plus nombreux à nous lire ou nous écouter, merci!

Nous souhaitons que tous nos articles et podcasts restent gratuits et accessibles à tous, tout en gardant notre totale liberté éditoriale. Mais l’information de qualité et de terrain a un coût. Et Equinox est une structure complètement indépendante, qui n’appartient ni à un groupe industriel, ni à un parti politique, ni à des actionnaires.

Votre soutien est donc précieux. Pour devenir donateur dès 5€, cliquez ici.