Search for content, post, videos

Agressions sexuelles et cambriolages en forte hausse à Barcelone

À Barcelone, les chiffres de la sécurité sont dans le rouge, avec les vols et agressions sexuelles qui augmentent. La mairie a décidé de renforcer la sécurité.

Entre le 1er janvier et le 30 septembre, 144.024 infractions pénales ont été commises dans la capitale catalane, soit 19,4% de plus qu’à la même période de l’année dernière. Les cambriolages avec violence augmentent de plus de 21 % par rapport à 2017, avec plus de 11.936 plaintes enregistrées. Les vols dans la rue suivent la même dynamique avec une hausse de 19.8 % et 81.874 faits recensés. Ces données viennent des statistiques du ministère de l’Intérieur espagnol, qui compilent les données fournies par toutes les forces de police de Barcelone, Mossos d’Esquadra, Guàrdia Urbana, Policia Nacional et Guardia Civil.

Les agressions sexuelles affichent également des chiffres inquiétants. Les délits sexuels (intimidations, harcèlements) ont entraîné 1.041 plaintes, soit une augmentation de 16%. Il y a eu 107 viols, au cours des neuf derniers mois à Barcelone, soit une hausse de 16.3% par rapport à la même période de l’an dernier. Une situation que confirme l’Hospital Clínic de Barcelone, qui a noté une hausse de 33% des agressions sexuelles par rapport à l’an dernier. Parmi les victimes, 91,5% sont des femmes et un tiers des victimes affirme connaître son agresseur. Par ailleurs, selon l’hôpital, 29% des victimes auraient été droguées à leur insu.

Augmenter le nombre d’agents

Deux facteurs compliquent la sécurité à Barcelone. Avec sa politique peu répressive, la maire de Barcelone Ada Colau démotive les agents de la Guàrdia Urbana, selon Valentín Anadón porte parole du syndicat de la police municipale. Parallèlement, une grande partie des agents des Mossos d’Esquadra ont été réquisitionnés pour la lutte anti-terroriste, ainsi le nombre de patrouilles de rue dédiées à la sécurité quotidienne a diminué. Dans ce contexte, la sécurité globale dans les quartiers barcelonais est en baisse et les chiffres sont dans le rouge.

Face à l’ampleur du phénomène, la mairie de Barcelone a annoncé le déblocage d’un budget de 800.000 euros pour renforcer la sécurité et la présence d’agents de la Guàrdia Urbana en novembre et décembre.