Search for content, post, videos

Un proche de Carles Puigdemont candidat à la mairie de Barcelone

Nouveau candidat, pour occuper le siège de maire à Barcelone: l’ancien ministre de la Culture catalan et proche de Carles Puigdemont, Ferran Mascarell.

Ferran Mascarell, ancien responsable de la Culture à l’époque d’Artur Mas et actuel délégué du gouvernement catalan à Madrid, annonce sa candidature “indépendante et souveraine” aux élections municipales de Barcelone. Ce proche de Carles Puigdemont, qui est d’ailleurs fondateur du nouveau parti de l’ancien président “La Crida per la Republica”, se présente pour le moment sans étiquette. La Crida n’a pas encore de candidat officiel pour Barcelone et Mascarell a expliqué de nombreuses fois qu’il souhaitait se présenter à la mairie sous les couleurs du parti de Puigdemont. “Mascarell crève d’envie de se présenter aux élections, Puigdemont lui n’a pas fait son choix ” confiait il y a quelques semaines un député indépendantiste à Equinox.

Apparemment impatient, l’ancien ministre saute dans le bain des municipales sans attendre le feu vert de Carles Puigemont. Contacté par Equinox, l’historien et membre de la Crida Augusti Colomines qui était présent ce matin à l’annonce de la candidature de Mascarell botte en touche: “pour le moment, la Crida n’a pas de direction officielle pour choisir un candidat, quand ça sera le cas, il n’est pas impossible que Mascarell soit investi”.

Confusion

Une candidature qui rend encore plus illisible le secteur indépendantiste de centre droit à Barcelone.

Le Parti démocrate (PDeCAT), proche d’Artur Mas, a une candidate officielle: l’ancienne ministre des Affaires sociales Neus Munté. Mais dans son mouvement, quasiment personne ne la soutient, donnant pour acquis qu’elle ne pourrait pas aller jusqu’au bout. Il faudra trouver alors un(e) candidat(e) de substitution. L’ancien ministre de l’Intérieur Joaquim Forn, qui a occupé le poste d’adjoint au maire sous l’ère de Xavier Trias, pourrait depuis la prison intégrer une des listes du centre droit. Mais la confusion reste totale devant son impossibilité de siéger au conseil municipal.

Pour rivaliser avec Manuel Valls qui met sur la table le thème de la sécurité, la droite indépendantiste a besoin d’un candidat assez ferme sur ces questions. Or l’ancien socialiste Ferran Mascarell a un profil extrêmement similaire au candidat de la gauche indépendantiste, Ernest Maragall, lui aussi ancien membre du PS. Entre Ada Colau et Maragall, il va être compliqué pour Mascarell de trouver un espace politique qui lui soit propre.

La droite catalane en crise totale

Les deux partis jumeaux de centre droit PDeCAT et la Crida présenteront-ils un seul candidat ou alors deux listes distinctes ? Ferran Mascarell sera-t-il tête de liste de la Crida, du PDeCAT ou un candidat sans étiquette ? Quelle place pour Joaquim Forn ? Beaucoup de questions et peu de réponses. Le malaise est total dans la galaxie du centre droit indépendantiste.

La gauche souverainiste républicaine est en ordre de bataille avec l’ancien ministre des Affaires étrangères Ernest Maragall. Manuel Valls continue sa campagne en présentant demain son programme officiel. Ada Colau ne devrait plus tarder à se déclarer officiellement candidate. Le scrutin aura lieu le 26 mai prochain.