Search for content, post, videos

Le mousquetaire d’Artagnan a combattu en Catalogne

Le célèbre d’Artagnan a combattu en Catalogne nord, au sein de l’armée de Louis XIII. Histoire. 

Charles de Batz de Castelmore, connu sous le pseudonyme de d’Artagnan, a bel et bien existé. Souvent, le grand public pense que d’Artagnan n’est qu’un personnage de film ou de roman. L’amalgame est à la trilogie d’Alexandre Dumas sur les fameux trois mousquetaires qui mélangent le réel et l’imaginaire. Dumas s’étant lui-même inspiré des mémoires apocryphes de d’Artagnan parus en 1700, soit 27 ans après sa mort.

D’Artagnan est un cadet gascon. Il est destiné à être un collecteur d’impôt. Seulement, Charles de Batz de Castelmore, est ambitieux et téméraire. Il veut entrer à la cour du roi et devenir mousquetaire, autrement dit un militaire d’élite. Pour arriver a son but, d’Artagnan s’enrôle dans l’armée et part pour le sud de la France qui est en guerre contre l’Espagne, en raison de la succession de la couronne madrilène.

D’Artagnan combat à Collioure

Nous sommes en 1642 et Castelmore arrive à Collioure, aujourd’hui merveilleuse station limitrophe située entre Perpignan et la frontière espagnole. Il combat vaillamment au sein de l’armée française massivement déployée pour conquérir le Roussillon. Collioure ne résiste pas longtemps aux troupes de Louis XIII. Une fois tombée, c’est au tour de Perpignan de se voir assiégée par les troupes dirigées depuis Paris, par le cardinal Richelieu lui-même. L’objectif est d’affamer les Perpignanais pour obtenir leur reddition. Pour fortifier le siège, la marine française envoya des hommes via les ports de Collioure, Argelès et Port-Vendre.

Finalement au bout d’une semaine, le 28 août 1642, Perpignan se rend à la France. Alors alliée avec les troupes parisiennes, les Catalans font une grande fête à Barcelone pour célébrer la victoire. Des larmes de joie qui se transformeront en sang. En 1659, la France et l’Espagne signeront le traité des Pyrénées coupant en deux la Catalogne, et la dessinant telle qu’on la connaît aujourd’hui: Perpignan au nord en France, et Barcelone, Gérone, Tarragone et Lleida au sud en Espagne.

D’Artagnan est mort une vingtaine d’années plus tard,  le 25 juin 1673 devant Maastricht, pendant la guerre déclenchée par Louis XIV contre les Provinces-Unies.