Search for content, post, videos

Docteure Elena Carreras: “Les femmes n’ont pas à s’excuser de leur succès professionnel”

À la tête du service obstétrique et gynécologie reproductive de l’hôpital Vall d’Hébron à Barcelone, Elena Carrera, meilleure médecin espagnole dans sa spécialisation, connaît une carrière remarquable, sans jamais oublier son engagement auprès des femmes. Rencontre.

Elena Carreras, 55 ans, directrice du service obstétrique et gynécologie reproductive du plus grand hôpital de Catalogne, et meilleure médecin espagnole de sa spécialisation, a toujours consacré sa vie au soin des femmes. Elle trouve sa vocation après une expérience au sein d’une association de femmes d’un quartier de Barcelone. La jeune étudiante barcelonaise en médecine se spécialise alors en obstétrique et gynécologie reproductive. “Il m’a paru naturel de me spécialiser dans le soin des femmes” se souvient-elle.

Au long de sa brillante carrière, Carreras a vu le monde des hôpitaux évoluer, aussi bien au niveau technique que humain. La chaleureuse médecin constate les avancées de la chirurgie prénatale. Moteur de ce changement, elle rappelle humblement que c’est le fruit d’un travail d’équipe. Carreras a notamment contribué à la prévention des naissances prématurés en créant un anneau utérin qui permet de maintenir le col de l’utérus fermé. Une autre réussite, avoir développé la réparation chirurgicale prénatale de la Spina bifida, une malformation des bébés, par fœtoscopie.

La médecin ajoute qu’elle a aussi repéré que le dialogue entre l’équipe médicale est la femme est de plus en plus valorisé. Point auquel la médecin tient énormément. ” Une de mes plus grandes satisfactions personnelles, est d’avoir compris que la mère occupe la première place”, raconte-elle. C’est ce qu’elle essaie de transmettre chaque jour à son équipe. Écouter les patients tout en valorisant la personnalité de chaque médecin.

Un modèle de réussite

En 2014, la version espagnole de la revue « Forbes », a désigné Elena Carreras, meilleure médecin espagnole dans sa catégorie. Un prix qui « n’a pas changé grand chose » d’après elle. Elle explique, amusée, qu’elle n’était même pas au courant, c’est un ami, l’appelant pour la féliciter, qui lui a appris la nouvelle.

La médecin raconte que les changements après son discours d’ouverture de la fête de Gracia en 2017, furent “quelque chose de spectaculaire”. La perception des autres à changé, elle est devenue plus connue et reconnue, alors que c’était déjà une habituée des plateaux télévision et des journaux. Carreras a profité de ce discours, pour rappeler aux femmes de ne pas s’excuser de leur succès professionnel. Elle confie être consciente de sa réussite, et face aux félicitations, elle ne se justifie jamais. Transmettre ce sentiment de fierté à son équipe médicale, composée en majorité de femmes, lui tient a cœur.

Elle refuse de se qualifier de modèle de réussite. Mais le médecin, reconnue de ses paires, aux multiples réussites, et dédiée au soin des femmes, ajoute penser être sur la bonne voie pour en devenir un.

Joséphine Pelois