Search for content, post, videos

Travailler à Barcelone sans parler espagnol

Chaque année, des milliers de Français s’expatrient dans la capitale de la Catalogne pour profiter de sa qualité de vie, espérant trouver rapidement un travail. Certains d’entre eux arrivent à Barcelone sans maîtriser l’espagnol, et pour eux, la recherche d’emploi s’avère plus compliquée.

Environ 50.000 Français vivent en Catalogne selon le Consulat Général de France à Barcelone. Parmi aux, nombreux sont ceux qui arrivent profiter du soleil barcelonais, sans avoir aucune notion en espagnol. Pour trouver un emploi, cette lacune est handicapante mais pas insurmontable.

Première étape, faire son numéro d’identification d’étranger ou NIE. Ce document est obligatoire pour les étrangers souhaitant travailler en Espagne et les démarches peuvent être longues.

La solution des call-centers

Pour ceux qui n’ont aucune notion d’espagnol, “une bonne porte d’entrée peut être de postuler pour un poste dans un call center” selon Virginie Prudhomme, spécialiste en recrutement international à Barcelone. De nombreuses entreprises, espagnoles ou étrangères, ont implanté leur centre d’appel à Barcelone et recrutent du personnel de toutes les nationalités et en permanence.


À lire aussi : Travailler en call center à Barcelone, entre réussite et désillusion


Le turn-over des call centers est très important, offrant la possibilité aux nouveaux Barcelonais de trouver rapidement un emploi. Bien souvent, les salaires et les avantages sociaux sont attractifs, mais attention, les conditions de travail varient d’un centre à un autre. Les entreprises Computacenter, CPM, Avis Budget Groupe, SellbyTel, MST Holding ou encore Sitel permettent de trouver un emploi à Barcelone.

Les offres d’emploi en Espagne pour les Français

Ne pas hésiter non plus à regarder sur les sites internet des agences d’Intérim et cabinets de recrutements. Même si la majorité des entreprises recherchent des hispanophones, certaines annonces réservent de bonnes surprises. Le cabinet Talent Search People, par exemple, poste régulièrement des annonces adressées aux personnes dont la langue maternelle est le français. Les sites de petites annonces relaient parfois aussi des offres d’emplois d’entreprises françaises qui proposent des missions entièrement en Français. Comme l’UFE, expat.com, infoempleo ou Cursus Mundus. Un conseil, s’inscrire sur ces sites et les consulter quotidiennement pour ne laisser passer aucune occasion.

Enfin pour ceux qui se débrouillent bien en anglais, pourquoi ne pas tenter sa chance du coté des entreprises anglophones. “Il n’est pas toujours nécessaire de parler espagnol si la personne maîtrise l’anglais et cela peut offrir une première expérience très enrichissante” explique Virginie Prodhomme. Travailler en anglais offre parfois la possibilité d’occuper un poste différent que celui de téléopérateur.

La nécessité d’apprendre l’espagnol

Travailler à Barcelone sans parler espagnol est donc possible mais à relativiser tout de même. “Les Français pensent que l’on n’attend qu’eux et ont l’impression qu’ils vont trouver un emploi vite sans parler espagnol mais cela ne fonctionne pas comme ça”, précise Virginie Prodhomme.

Un avis partagé par Maria Jesus Carmona, responsable de sélection de personnel à la chambre du commerce et de l’industrie de Barcelone. ” Les Français pensent qu’ils n’auront pas besoin de parler espagnol pour réaliser leurs tâches. C’est une grosse erreur car, bien souvent, la langue interne dans les entreprises c’est l’espagnol”. Pour postuler à d’autres postes que celui de téléopérateur ou pour pouvoir espérer gravir les échelons, il est nécessaire d’apprendre à parler espagnol un jour ou l’autre.