Search for content, post, videos

Le guide du consommateur responsable à Barcelone

Protéger l’environnement, ça commence par consommer de manière responsable. Réduire les emballages plastiques, acheter local, de saison et de seconde main, de petits gestes qui comptent. De plus en plus d’initiatives sont mises en place pour aider les consommateurs à repenser leurs habitudes, notamment à Barcelone.

Rendez-vous sur le site Pam a Pam pour retrouver une carte de Barcelone qui recense toutes les initiatives de consommation responsable de la ville.

1. Acheter en vrac

En moyenne en Espagne, chaque habitant produit 466 kilos de déchets par an. Acheter en vrac permet d’éviter d’acheter des produits suremballés comme dans les supermarchés classiques et donc de réduire la production de déchets. Récemment, beaucoup de commerces proposant d’acheter au gramme se sont installés à Barcelone. Riz, pâtes, céréales, farine, fruits secs mais aussi produits d’entretien et produits d’hygiène sont disponibles à la vente en vrac.

Adresses:
– pour les produits d’hygiène et cosmétiques: El Safareig (Carrer de Santa Eugènia, 5, 08012 Barcelona)
– acheter en vrac des produits bio: Obbio (Carrer de Muntaner, 177, 08036 Barcelona)
– acheter en vrac: Jaime J Renobell (Passeig de Picasso, 34, 08003 Barcelona)

2. Acheter les produits avec défaut de fabrication

En 2017, la boutique alimentaire en ligne I’m a perfect food a été lancée pour vendre les produits avec défaut de fabrication mais consommable ou les fruits et légumes dit “laids” qui sont retirés de la vente dans un supermarché classique. Le site propose des produits avec un prix qui peut être jusqu’à 80 % moins cher. L’initiative réduit le gaspillage alimentaire tout en donnant accès à des produits de qualité au plus grand nombre.

3. Acheter en friperie ou faire les marchés vintage

La mode est la seconde industrie la plus polluante au monde. Selon une étude britannique, un consommateur achèterai environ 20kg de vêtements neufs chaque année et en jetterai 12kg. La consommation de masse de prêt-à-porter est dévastatrice pour l’environnement mais l’impact peut être réduit en choisissant d’acheter de seconde main. À Barcelone, on ne compte plus les boutiques vintage, le long de la rue Tallers ou en se perdant dans les ruelles de Gràcia. Chaque mois, des marchés de seconde main sont également organisés comme Flea Market Barcelona ou On the garage.

Adresses:
– Tout petit prix : Friperies Humana (Plus de dix adresses dont Carrer de Roger de Llúria, 9, 08010 Barcelona)
– Paradis du vintage : Holala! Plaza (Carrer de Valldonzella, 2, 08001 Barcelona)
– Acheter au kilo: Kilostore (Carrer de la Riera Baixa, 11, 08001 Barcelona)

4. Acheter sur un marché

Un autre moyen d’éviter les suremballages est d’acheter fruits, légumes, viandes et poissons dans l’un des marchés de Barcelone. Pour les plus motivés, il est même possible d’amener ses propres contenants pour éviter sacs en plastique ou même en papier. En dehors du touristique marché de la Boqueria, la ville compte de nombreux marchés. Et c’est encore mieux d’aller faire ses courses dans des marchés agroécologiques qui permettent d’acheter bio et local.

Pour retrouver tous les marchés de Barcelone, rendez-vous ici.

Adresses:
Mercat de Santa Caterina (Av. Francesc Cambó 16, 08003 Barcelona)
Mercat del Clot (Plaça del Mercat, 26, 08018 Barcelona)

5. Faire ses courses dans un magasin 100 % sans plastique

8 millions de tonnes de déchets plastiques sont produits chaque année et se perdent dans la nature, soit l’équivalent d’un camion poubelle rempli de plastique déversé dans la mer toutes les minutes. Quand on sait qu’un emballage plastique disparaît en plus de 400 ans, on comprend qu’il est urgent de réduire la consommation de plastique. Le supermarché “Yes Future” l’a bien saisi. Installé depuis 2018, dans le quartier hipster de Sant Antoni, le supermarché barcelonais s’inspire des enseignes sans plastique que l’on retrouve à Amsterdam. À l’intérieur, zéro plastique. Aucun produit n’est préemballé, tout est vendu au gramme.

Adresse: Carrer Viladomat, 66, Barcelone

6. Acheter les invendus des restaurants et commerces

Un tiers de la production mondiale alimentaire finirait à la poubelle. Ce qui représenterait une valeur de 750 milliards de dollars. Pour en finir avec ce gaspillage alimentaire, des entrepreneurs partout dans le monde ont créé des plates-formes qui permettent de mettre en contact restaurateurs et commerçants avec les consommateurs, pour vendre à prix cassé les invendus alimentaires. À Barcelone, l’application Too Good To Go propose des paniers surprises à récupérer à une heure de rendez-vous précise chez l’un des commerçants de la ville. Ils sont composés des produits frais, viennoiseries ou plats du jour, qui n’ont pas été vendus. Par exemple, en déboursant 3,50€ , les clients peuvent en récupérer un dans une pizzeria. L’application WeSaveEat, propose le même service.