Search for content, post, videos
gouvernement catalan en exil à Paris luis companys

Quand le gouvernement catalan était en exil à Paris

Au début de la dictature franquiste, le gouvernement et le président de la Catalogne étaient en exil à Paris. 

Nous sommes le 8 février 1939. Trois jours auparavant, suite à la victoire fasciste du général Franco, le président catalan et ses ministres ont fui le pays. Le très gauchiste Lluís Companys craignant pour sa vie, à juste titre puisqu’il sera capturé l’année suivante par la Gestapo française et livré à l’Espagne qui le fusillera, s’est réfugié à Perpignan. La ville du sud de la France manquait d’envergure pour diriger un gouvernement en exil. Le président s’installe alors à Paris au 25 de la rue de la Pépinière dans le 8ème arrondissement, entre les Champs-Élysées et la gare Saint-Lazare. Il était dans les bureaux de la représentation diplomatique de la Catalogne à Paris, qui coordonnaient les aides aux réfugiés espagnols arrivés auparavant.

Résultat de recherche d'images pour "Rue de la Pépinière (Paris)"

Pour tenter de diriger la Catalogne depuis Paris, Lluís Companys fonda le Conseil National de Catalogne (Consell Nacional de Catalunya). Plus symbolique qu’effectif, dans une Espagne ayant sombré dans la dictature.

Quoiqu’il en soit, un Conseil des ministres catalans se tient dans la capitale française: avec le philologue Pompeu Fabra i Poch, le philosophe Santiago Pi i Sunyer, le journaliste Josep Pous i Pagès, l’historien Antoni Rovira i Virgili et le recteur de l’université de Barcelone Jaume Serra i Hunter. Des réunions s’organiseront, jusqu’à ce que Paris tombe à son tour, avec l’occupation nazie le 22 juin 1940.

De Paris à Londres

Peu de temps après, le Conseil National de Catalogne sera transféré à Londres. Le président Lluís Companys restera en France, à la recherche de son fils détenu dans un établissement psychiatrique situé au sud de la ville.

Finalement, Lluís Companys, sera arrêté le 15 octobre 1940 par la Gestapo et remis au régime franquiste, qui le fusillera au château de Montjuïc à Barcelone. L’industriel Carles Pi i Sunyer, ancien maire de la capitale catalane, sera nommé président du Conseil National de Catalogne à la place de Lluís Companys.