Search for content, post, videos

Le Canada refuse l’entrée sur son territoire à Carles Puigdemont

Selon une information de nos confrères de Radio-Canada, l’ancien président catalan devait faire une tournée au Québec et s’est heurté à un refus administratif de pénétrer sur le territoire canadien. 

Carles Puigdemont avait prévu de se rendre début avril au Québec pour une conférence de presse, une visite du parlement et d’autres activités. Il avait dûment obtenu une autorisation de voyage électronique, document obligatoire pour les Européens souhaitant rejoindre le Canada en avion. Finalement, le voyage a été reporté pour cause de candidature de l’ex-président aux élections européennes.

Mais selon l’association nationaliste québécoise qui organisait le voyage, le ministère de l’Immigration a aussi brutalement révoqué le 31 mars par e-mail l’autorisation de voyage. Une décision incompréhensible pour les organisateurs, qui affirment soupçonner une intervention politique du gouvernement central canadien, laissant entendre que “la décision revient à dire que la présence de Carles Puigdemont est indésirable au Canada”.

Selon Radio-Canada, Carles Puigdemont a engagé un avocat local pour déposer une requête en cour fédérale afin de contester l’annulation de l’autorisation de voyage et en demander les motifs. Contactés par Equinox, les proches de l’ancien président ont confirmé la procédure en cours.

Selon le site du Ministère de l’Immigration, le Canada se réserve le droit de refuser ce document pour « actions subversives » ou « activités criminelles ».