Search for content, post, videos

Ce qu’il faut savoir sur le télétravail salarié et le télétravail indépendant

femme ordinateur plage

Lassé par les trajets métro-boulot-dodo? Et pourquoi ne pas rester travailler chez soi? Avec le développement des nouvelles technologies de communication, il est de plus en plus fréquent et facile de rester travailler à la maison que ce soit en tant qu’indépendant ou salarié.

Le télétravail, selon l’association nationale pour le développement du télétravail et de la téléformation (ANDT), c’est « travailler à distance du donneur d’ordre (employeur ou client) au moyen des outils informatiques et de télécommunication, de la même façon et avec les mêmes résultats que si le travail était réalisé dans les locaux du donneur d’ordre ». Télétravailler peut donc se faire en tant qu’indépendant, ou bien comme un salarié classique.

Indépendant ou salarié, quelle différence ?

Un télétravailleur indépendant est son propre chef, il travaille à son compte et vend ses expériences et ses services à ses clients. Cela peut concerner des traducteurs, des formateurs, des secrétaires, des journalistes, des créateurs de sites web, des comptables et bien plus encore. Tandis qu’un télétravailleur salarié travaille pour son employeur que ce soit depuis son domicile ou depuis un espace de coworking loué par son entreprise. Le salarié peut alterner les jours en entreprise et les jours seuls mais aussi être tout le temps en télétravail. L’employé conserve son salaire et ses droits. En majorité, ce sont des actifs qui sont dans le milieu de la banque, de l’assurance et des services aux entreprises.

En général, le choix du télétravail est influencé par une recherche d’indépendance et par l’envie d’être plus proche de sa famille. Travailler chez soi réduit les transports et permet également de choisir son lieu de vie en toute liberté.

Avantages et inconvénients

Les télétravailleurs indépendants choisissent leurs horaires, leurs missions et sont leur propre chef. Une liberté qui fait rêver mais qui s’accompagne de droits réduits. Les free-lances n’ont pas le droit aux congés payés par exemple. Même si le salaire n’est pas plafonné, il faut travailler tout le temps et s’occuper des comptes, de l’administratif du marketing, de la gestion … Il est d’ailleurs souvent observé que les indépendants en télétravail manquent de formations pour combler ces lacunes. Et en période creuse, quand les clients se font rares, être indépendant n’est plus si avantageux. Heureusement, il existe des plateformes qui mettent en relation entreprises et freelances comme JobPhoning. Dans le domaine de la téléprospection, c’est la solution pour gagner en sécurité et ne pas être à cours de missions et de clients.

Quant aux télétravailleurs salariés, ils bénéficient du confort d’un emploi classique : salaire fixe, congés payés et matériel payé par l’entreprise. Mais travailler chez soi réduit la cohésion d’équipe et offre moins de visibilité que de travailler dans les bureaux de l’entreprise. Il est donc plus compliqué de gravir les échelons. Et comme tous les salariés, il n’y pas d’horaires flexibles ou de missions au choix.