Paris-Barcelone en stop et en 5 jours: le pari fou du Barcelona Express

par Joséphine Pelois
filles auto-stop barcelona

Cet été, plus de 300 équipes d’auto-stoppeurs venus de France, des Pays-Bas et de Belgique, s’affronteront dans une course pour rejoindre au plus vite Barcelone. Une manière de sensibiliser aux bienfaits du covoiturage avec à la clé, un tour du monde.

À la manière de la célèbre émission de télévision Pékin Express, cet été, comme tous les ans depuis 2010, des dizaines d’équipes venues de France, des Pays-Bas et de Belgique se lanceront dans une course pour rejoindre la capitale catalane en stop.

Pékin Express à la barcelonaise

Plus de 300 équipes de deux ou trois auto-stoppeurs motivés participent chaque année à Barcelona Express. Le départ de la course se fait depuis Amsterdam (le 13 juillet), Bruxelles (le 14) ou Paris (le 15). Ce sont environ 1500km à parcourir. Et interdiction de se faire aider ou de payer un transport. Seul le pouce est autorisé. Tony et Anaïs, qui viennent à peine de rentrer d’un voyage d’un an et demi autour du monde, sont prêts à tenter l’aventure. “On veut gagner mais aussi profiter, et faire de belles rencontres autant avec les conducteurs qu’avec les autres équipes !” raconte la jeune ornaise.

auto-stop course Barcelone

La course se divise en 5 étapes. 5 nuits que les équipes passent tous ensemble dans des lieux uniques et magnifiques. Pas de villages étapes, mais des campings choisis par les organisateurs. Lors des précédentes éditions, les compétiteurs ont pu se reposer dans des domaines, des châteaux ou le long de rivières. Ou encore près de jolies plages et de villages historiques. L’occasion de reprendre des forces et boire un verre avec des soirées avec DJ organisées tous les soirs de la course. Mais attention, tous les participants devront se déplacer avec du matériel de camping d’étapes en étapes. Et au matin, les équipes découvrent la ville où ils se retrouveront le soir-même.

Lors de chaque étape, les auto-stoppeurs peuvent participer à des épreuves pour espérer gagner du temps bonus. Et comme pour le Tour de France, des maillots sont distribués aux vainqueurs. Jaune pour les premiers, vert pour l’équipe qui a remporté le plus de points pendant l’épreuve et le maillot à pois pour les rigolos du jour. Une vraie compétition ! “Notre stratégie, c’est surtout d’être souriant, de bonne humeur, et de courir !” explique Anaïs future auto-stoppeuse.

Les organisateurs veillent à la sécurité des participants en les équipant d’un tracker Gps, et en imposant de noter le plaque d’immatriculation, le nom et le numéro de téléphone de chaque conducteur. Un numéro d’urgence est aussi mis à disposition pour voyager en toute sécurité.

Les vainqueurs de chaque pays s’affronteront le samedi 20 juillet 2019 à Barcelone pour savoir qui recevra un billet pour un tour du monde.

Une compétition engagée

Participer à Barcelona Express coûte 250€. Mais il est possible de se faire sponsoriser par des commerces et des entreprises ou même des amis ou de la famille, pour réduire ce coût. Tous les bénéfices seront reversés au globe-trotteur Mom I’m Fine qui tente de financer un projet de construction d’école au Mexique entièrement réalisé en plastique recyclé retrouvé dans l’océan.

Barcelona Express tente aussi de promouvoir les déplacement respectueux de l’environnement. La course en auto-stop jusqu’à Barcelone permettra d’économiser 400 tonnes de dioxyde de carbonne par rapport à un mode de transport traditionnel. Une initiative qui plaît au couple de voyageur “On a même prévu de faire le retour en stop !” nous glisse la jeune femme.

Recommandés pour vous

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales