Search for content, post, videos

Une pyramide du Louvre près de Barcelone

projet

Construire une pyramide de verre face aux trois cheminées de Sant Adriá de Besòs, c’est le projet surprenant d’un acteur et entrepreneur égyptien. Mohamed Aly souhaite créer “une université et un musée pour unir l’Europe et l’Afrique”.

Les trois cheminées de Sant Adriá de Besòs font partie du paysage du littoral barcelonais. Elles appartenaient à la centrale thermique, mais depuis sa fermeture en 2011, l’espace de plusieurs hectares est en attente d’être transformé. Dans le cadre du Plan Directeur Urbanistique des Trois Cheminées, le gouvernement catalan a lancé fin septembre 2018 un processus participatif pour récolter des idées de projets. Mohamed Aly s’est montré créatif. Dans un hôtel de luxe de Barcelone, mardi 18 juin, le promoteur et acteur égyptien a révélé “le colosse adrianense de la Méditerranée”: une pyramide de verre.


Construire une pyramide n’a été choisi au hasard, puisque l’entrepreneur se dit un fervent admirateur de “l’époque des pharaons”. Si le projet se concrétise, la province de Barcelone abriterait la “quatrième pyramide de la Méditerranée” a-t-il avancé. L’objectif serait donc de créer une fusion entre le patrimoine industriel barcelonais et l’Égypte antique. Le monument, qui n’est pas sans rappeler la célèbre pyramide du Louvre, appartiendrait à un nouveau pôle culturel. L’ensemble à l’architecture surprenante accueillerait une université publique servant de lien entre l’Europe et l’Afrique.

Un lieu pour la paix

L’espace pourrait également accueillir le musée mondial des membres du personnel des missions de paix de l’ONU. Mohamed Aly et son équipe souhaitent aller plus loin en reliant le mirador de Christophe Colomb à Barcelone aux Trois Cheminées grâce à la création “d’un chemin de la paix”. Inspiré du Walk of Fame d’Hollywood, il rendrait hommage à des prix Nobel.

À l’heure actuelle, le projet n’a pas été présenté directement au gouvernement catalan, ni à la communauté d’agglomération de Besòs. Du côté de la Plateforme pour la Conservation des trois cheminées de Sant Adrià, elle demande “une transformation du littoral respectueuse du patrimoine, des personnes et de l’environnement, tout en évitant des phénomènes comme la spéculation, la densification et la gentrification”.