Les Barcelonais appelés à manifester contre l’insécurité

par Aurélie Chamerois

Après un été marqué par une augmentation des vols à la tire, les associations de quartiers convoquent une grande manifestation samedi 14 septembre.

Selon les chiffres du ministère de l’Intérieur espagnol, les vols avec violence et intimidations ont augmenté de 30% au cours du premier semestre 2019, par rapport à la même période l’année dernière.  Alors qu’elle avait longtemps assuré que le sentiment d’insécurité n’était que médiatique, la maire de Barcelone Ada Colau a reconnu la semaine dernière qu’il y avait “un problème”. L’édile réfute toutefois le terme de “crise d’insécurité” et assure que la situation est sous contrôle. “Ce n’est pas une crise car une crise serait comme une perte de contrôle généralisée et sans outils pour y faire face, a-t-elle déclaré sur la chaîne de télévision La Cuatro, nous sommes conscients du problème et travaillons avec toutes les administrations”.

Mais pour les associations de quartiers, associations de commerçants et divers collectifs barcelonais, les mesures n’arrivent pas assez vite et une grande manifestation a été convoquée samedi pour alerter les pouvoirs publics. Sous le nom de Tsunami Veïnal (tsunami de voisins), elle partira à 17h30 de différents quartiers (Gotic, Poblesec, Barceloneta, Poblenou et Besòs) pour se rejoindre à 18h devant la grande poste de la Via Laietana puis marcher jusqu’à la place Sant Jaume, devant la mairie.

L’insécurité, première préoccupation des Barcelonais

Plus d’une trentaine d’entités ont déjà confirmé leur participation et le mouvement se déclare totalement apolitique. “Des citoyens de divers quartiers unissent leurs efforts pour restaurer le civisme et la sécurité à Barcelone […], nous sommes une plateforme uniquement motivée par l’intérêt de notre ville, nous n’appartenons à aucun parti et réclamons aux partis au pouvoir de faire respecter les normes de civisme et de changer les lois pour améliorer la sécurité” affirme un communiqué de Tsunami Veïnal.

Selon le dernier baromètre municipal, publié au début de l’été, l’insécurité reste la préoccupation principale des habitants. Près d’un Barcelonais sur trois considère désormais que c’est le problème le plus grave de la ville.

Recommandés pour vous

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales