La Mairie de Barcelone en guerre contre les trottinettes électriques

par Rédac Equinox Radio Barcelone

La mairie de Barcelone a imposé des sanctions à une société de location de trottinettes électriques et a apporté davantage de restrictions à sa réglementation. 

La police municipale de Barcelone a réquisitionné 17 trottinettes électriques de la société de location Looper. La municipalité veut lutter contre l’incivisme du stationnement anarchique de ces véhicules électriques. Louées via une application mobile par des utilisateurs, les trottinettes sont ensuite laissées accrochées sur des lampadaires ou des parkings réservés aux vélos, constituant un obstacle pour les piétons.  Les contrôles de la Guardia Urbana se sont intensifiés et se poursuivront ce mois-ci avec des saisies de trottinettes mal garées, informe la mairie de Barcelone.

En outre, la municipalité a rédigé une nouvelle ordonnance sur la circulation qui impose le port du casque, l’immatriculation du véhicule, le respect du code de la route correspondant au type de véhicule et l’obligation de circuler dans les espaces réservés, autrement dit les pistes cyclables.

Les trottinettes peuvent circuler “en donnant toujours la priorité aux piétons” et “sans manœuvrer pour mettre en danger la sécurité des personnes”. Elles devront aussi respecter une vitesse maximale de 10 km/h sur une piste cyclable si celle-ci se trouve sur le trottoir, ou à 30 km/h si elle est située sur la route, avec “l’obligation de réduire la vitesse aux passages-piétons”.

Recommandés pour vous

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales