[ DIRECT ] Barcelone : manifestation pour jeter de la peinture sur le ministère de l’intérieur

par Rédac Equinox Radio Barcelone

8e journée de protestation à Barcelone contre le verdict du procès. 

POUR ACTUALISER LE DIRECT, CLIQUER ICI

23h54 : Ce live s’achève, merci de l’avoir suivi et bonne nuit.


23h51 : La manifestation est dissoute. Malgré quelques moments de légères tensions entre les militants et la police catalane, il n’y a pas eu d’épisodes de violences. De nouvelles mobilisations étudiantes sont prévues demain midi à Barcelone. Par ailleurs l’indépendantisme se prépare pour une manifestation monstre qui aura lieu samedi à Barcelone. Un rassemblement sous tension qui a contraint la liga à reporter le clasico Barcelone-Madrid.


23h16 : Votez à notre sondage en ligne en cliquant ici : Approuvez-vous les manifestations à Barcelone ?


22h: Les manifestants bloquent désormais l’avenue Diagonal. Ils expliquent à notre journaliste sur place Auriane Duroch qu’ils sont peu nombreux car la plupart des gens travaillant ou étudiant ne peuvent pas suivre les manifestations tous les jours de la semaine. Ils pensent que la prochaine grosse mobilisation du samedi 26 octobre sera particulièrement massive.


21h49: Quelques centaines de personnes sont toujours postées aux abords de la délégation du gouvernement espagnol, protégée par un cordon de policiers.

drapeau indépendantiste


21h29: Les manifestants indépendantistes bloquent la rue Valencia au croisement de Roger de Lluria, et chantent leur hymne. Ils veulent se diriger vers la préfecture espagnole mais un cordon de sécurité policier a été mis en place.


21h13: Les manifestants coupent la circulation à Gran Via. Plusieurs autres rassemblements se tiennent dans la ville, notamment à Gràcia où les indépendantistes se sont réunis Plaça de la Revolució, ou sur la Meridiana, coupée également à la circulation.

21h06: Quelques centaines de manifestants poursuivent la manifestation en coupant la circulation de la Gran Via. Aucun débordement à signaler. Selon la police municipale, 2700 personnes ont participé au rassemblement de ce soir.


21h: Les manifestants descendent direction la Plaça Tetuan, à quelques dizaines de mètres, pour couper la Gran Via. La foule est principalement composée de jeunes.


20h46 : Les organisateurs indiquent via les réseaux sociaux que la manifestation se termine. Les manifestants commencent à partir.


20h22 : Depuis une heure et demie, des indépendantistes jettent de la peinture sur un fourgon de police.


20h02 : Le périphérique de la Meridiana bloqué dans les deux sens.


19h57 :Jets de peintures sur la police catalane en ce moment Passeig Sant Joan à Barcelone.

19h56 : Sur Telegram, le groupe activiste Tsunami Democràtic invite les indépendantistes à convertir le hashtag #SpainSitandTalk sur Twitter en tendance mondiale à partir de 20h.


19h53 : Jets de peintures sur la police catalane en ce moment Passeig Sant Joan à Barcelone.

Barcelone police


19h45 : Une opération escargot sur l’AP7 continue de ralentir le passage à la frontière dans le sens Barcelone/France.

19h42 : Devant le ministère de l’intérieur, ambiance festive de cour de récréation. Tout le monde joue avec des ballons de baudruche relate sur place Auriane Duroch
manifestation barcelone
19h23 : « Vous défendez une dictature » crient les manifestants contre les policiers catalans, les Mossos d’Esquadra.

19h20 : Ambiance festive, selon notre journaliste sur place Aurianne Duroch.

manifestation barcelone


19h15 : Des ballons remplis de peinture devant le ministère de l’intérieur.

Barcelone manifestations

 

19h09 : Actuellement devant le ministère de l’intérieur, Passeig Sant Joan, Barcelone

18h36 : Le ministère de l’intérieur catalan quadrillé par la police. Les indépendantistes ont convoqués un rassemblement à 19h pour jeter de la peinture sur la police et le ministère.Mossos et Policía


18h33 : Une marche lente près de Gérone ralentit l’AP-7 en direction de la France.


17h29 : 2,7 millions de dégâts à Barcelone depuis le début des emeutes lundi dernier. Les frais viennent du vandalisme du mobilier urbain, de la  chaussée et des jardins de la capitale catalane. Les émeutiers ont brûlé un total de 1 035 conteneurs de déchets et de recyclage. Ils ont également brûlé  des feux de signalisation, des panneaux, des poubelles, des banques, des barrières, des parasols et d’autres éléments du mobilier de la ville. Le cassage frappe également les trottoirs, les jardinières, les lampadaires et les parterres de fleurs, que les services municipaux tentent de réparer dans les meilleurs délais.


17h25 : Lundi dernier, lors de la première journée de mobilisation le métro de Barcelone a battu son record historique quotidien de passagers avec près de 1,5 million de voyages dépassant ainsi le précédent record de Sant Jordi 2015 avec 1,4 million de voyages.


16:07 : Le président de Barcelona Oberta Gabriel Jené a expliqué que l’activité commerciale  dans les magasins du centre de Barcelone avait chuté de 30% à 50% à la suite des emeutes commencées lundi dernier.


15h48 : Les indépendantistes préparent une nouvelle action ce soir : lancer de la peinture sur le ministère de l’intérieur catalan. Sur Twitter, les Comités de Défense de la République (CDR) donnent un mode d’emploi pour fabriquer des ballons remplis de peinture.


14h55: Ce matin lors d’un blocage sur la Gran Via de Barcelone, un homme a tenté de passer en scooter mais a été bloqué par des manifestants qui sont allés jusqu’à lui confisquer ses clés.  Le ton est monté, tandis que deux agents des Mossos ont essayé de ramener le calme et ont récupéré les clés pour les rendre au propriétaire. La police explique aussi à l’homme qu’il peut passer sur le côté du blocage.


14h50: Le Premier ministre Pedro Sanchez est parti de Barcelone sans avoir rencontré Quim Torra, qui avait pourtant réclamé une entrevue et n’arrive pas à avoir le chef du gouvernement espagnol au téléphone depuis plusieurs jours. Pedro Sanchez reproche au président catalan de ne pas condamner la violence. Notre illustratrice Claire Roquigny met en dessin la situation politique tendue entre l’exécutif catalan et espagnol.

emeutes barcelone


14h30: La manifestation se termine devant la délégation du gouvernement espagnol.


14h15: Comme toujours, les directs sur la télévision espagnole attirent les manifestants.

barcelone indépendantiste


14h00 : « Pedro Sánchez tu t’es chié dessus » chantent les manifestants en référence au fait que le Premier ministre ait annulé sa venue à la préfecture espagnole où l’attendaient les militants


13h55 : « La police n’est pas une solution » lit-on sur les pancartes des manifestants devant la préfecture espagnole, carrer Mallorca.

emeutes barcelone


13h50 : « Espagne, assieds-toi et dialogue » lit-on sur les pancartes des manifestants devant la préfecture espagnole, carrer Mallorca.

emeutes barcelone


13h49 : Visite express du Premier ministre espagnol. Pedro Sánchez a surtout rencontré la police. Il n’est passé ni par la préfecture espagnole, ni par le Palau de la Generalitat.


13h42 : « Puigdemont est notre président » crient les manifestants devant la préfecture espagnole.


13h36 : Finalement, Pedro Sánchez ne viendra pas à la préfecture espagnole. Le Premier ministre a quitté Barcelone.


13h29 : Une autre manifestation indépendantiste est convoquée par les Comités de Défense de la République (CDR), ce soir à 19h devant le ministère de l’Intérieur catalan (Passeig Sant Joan).


13h26 : Le chef de l’opposition, le conservateur Pablo Casado est également présent à Barcelone pour rendre visite aux policiers nationaux. Le leader du Partido Popular demande au Premier ministre d’envoyer plus d’agents de police en renfort à Barcelone.


13h23 : Le Consell per la República, organisation privée de Carles Puigdemont, publie un communiqué dans lequel il exhorte le mouvement indépendantiste à « rester mobilisé et actif, de manière non violente » jusqu’à ce que « les revendications de la révolte démocratique catalane » soient atteintes. Ces demandes sont le retrait des forces de sécurité de l’État, la fin des violences policières, l’amnistie des hommes politiques emprisonnés, le retour des « exilés » et le référendum d’autodétermination organisé par le gouvernement avec l’accord du gouvernement espagnol et placé sous le contrôle des autorités internationales. 


13h10 : La foule est massée devant la préfecture espagnole, carrer Mallorca.

emeutes barcelone


13h08 : La crise est dans la rue, mais aussi dans les institutions. Le Premier ministre espagnol visite officiellement Barcelone sans rencontrer le président de la Catalogne Quim Torra.  La Moncloa reproche à la Generalitat son absence de condamnation des violences.


13h00 : Les manifestants attendent Pedro Sánchez à la préfecture espagnole, carrer Mallorca.


12h48 : Pedro Sánchez rend visite aux policiers blessés et hospitalisés à Barcelone. Ensuite le Premier ministre est venu au commissariat de la police nationale Via Laietana, épicentre des violences et manifestations.

Recommandés pour vous

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales