Manifestations à Barcelone: le secteur touristique inquiet

par Leslie Singla

À Barcelone, les protestations de ces deux dernières semaines inquiètent les professionnels du tourisme et de l’hôtellerie. Ils craignent une baisse de leur activité en raison de l’image de la ville. État des lieux.

Photos: AC/Equinox

Manifestations, grève générale, barricades de feu, émeutes, ces derniers jours ont été mouvementés à Barcelone, en raison du verdict du procès contre le processus indépendantiste catalan annoncé le 14 octobre. Pour protester contre les dizaines d’années de prison dont écopent les leaders indépendantistes, plusieurs actions ont engendré des violences importantes. Face à cette situation, le syndicat des hôtels de Barcelone a tiré la sonnette d’alarme. Il considère que les incidents sont « gravissimes » et « portent préjudice » à la réputation de la ville. Il affirme « respecter le droit des personnes à manifester » mais demande que les rassemblements se déroulent dans « la tranquillité ».

Un directeur d’un grand hôtel barcelonais confie à Equinox que les protestations ont déjà eu un impact à très court terme. « Nous avons eu une vague d’annulations, des réservations de groupes et individuelles, pour la semaine suivante. Les images de Barcelone n’étaient pas très rassurantes et je le comprends » explique-t-il. L’hôtelier ajoute que le constat est le même pour d’autres établissements cinq étoiles. « Nous étions en avance sur le budget cette année et désormais nous sommes en retard. Toutefois les réservations pour le mois de novembre continuent, même si elles sont plus lentes qu’à la même période l’an dernier, ça reste positif ».

barcelone tourismeCrainte à long terme

Du côté du tourisme, certains acteurs n’ont pas observé de changement particulier pour l’instant. « J’ai reçu seulement deux annulations la semaine dernière sur la dizaines d’activités prévues. C’était en raison du blocage et d’une crainte de blocage et non par peur d’affrontements » confie Florence Siguret de Barcelona Autrement. À l’heure actuelle, elle estime que les conséquences sont très faibles. La Française ajoute que les touristes l’ont contacté principalement pour des aspects pratiques, pour savoir si les musées ou les routes seraient accessibles, les violences ont été rarement évoquées. Toutefois, « ce qui m’inquiète un peu, c’est si cette situation politique perdure dans le temps. L’impact pourrait alors être durable sur le tourisme et l’image de la ville » conclut-elle.

Un sentiment partagé par notre responsable d’un grand hôtel barcelonais. « Bien sûr nous avons une petite inquiétude. Elle était déjà là avec l’image des vols fréquents à Barcelone, l’instabilité politique actuelle n’aide pas. Il faut attendre et voir si la combinaison de ces éléments ont des conséquences majeures. Les prochaines semaines seront déterminantes. » affirme-t-il. Mais le professionnel reste toutefois optimiste. « Paris s’en est sorti avec les protestations hebdomadaires des Gilets Jaunes, Barcelone s’est est sorti après les attentats et la première crise politique de 2017, elle peut survivre à ces incidents s’ils ne sont pas durables » conclut-il. Entre octobre et décembre 2017, le taux d’occupation dans les hôtels barcelonais avait chuté de 6,5% selon le syndicat des hôtels de Barcelone.

De leur côté, les organisations patronales Foment del Treball et Pimec ont présenté un manifeste ce mercredi pour demander que les politiques « passent à l’action et prennent des décisions », puisqu’il est « encore temps de récupérer la normalité, la réputation de Barcelone et le prestige de Catalogne ».

Recommandés pour vous

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales