Explosion dans une usine pétrochimique en Catalogne: deux morts et plusieurs blessés

par Aurélie Chamerois
catastrophe Catalogne

Une forte détonation a retenti mardi un peu avant 19h au polygone pétrochimique de Tarragone, à une centaine de kilomètres au sud de Barcelone. L’explosion a fait deux morts et huit blessés. 

Mis à jour le 15/01 à 10h

L’explosion s’est produite au sud de Tarragone, dans la zone industrielle dédiée aux usines de pétrochimie à la Canonja. Un témoin oculaire de l’explosion, qui circulait à environ 10 kilomètres de l’endroit où la détonation s’est produite, a indiqué qu’il y avait eu « une lueur énorme, comme s’il faisait jour » puis « une grande colonne de feu ».

Le ministère de l’Intérieur catalan a indiqué que l’explosion avait fait huit blessés, dont plusieurs sont grands brûlés et deux se trouvent dans un état grave. Un immeuble situé à deux kilomètres de l’usine s’est également en partie écroulé suite à la déflagration. Une planche métallique propulsée par l’explosion s’est violemment échouée contre le toit, provoquant son effondrement et causant la mort de l’occupant du dernier appartement. Les pompiers ont aussi retrouvé mercredi matin une deuxième victime parmi les décombres, probablement l’employé disparu signalé depuis hier par l’entreprise.

Deuxième incident en un mois

Les pompiers ont envoyé vingt équipes sur place et toutes les patrouilles de Mossos d’Esquadra disponibles ont été dépêchées dans la zone. Les autorités ont demandé aux habitants des communes alentours d’appliquer des mesures préventives de confinement. De mardi soir à mercredi matin, la circulation des trains a été interrompue, également par mesure de précaution, tandis que plusieurs routes ont été fermées.

Les autorités catalanes assurent qu’il n’y a pas de danger de nuage toxique. Selon les pompiers, l’explosion a provoqué un nuage de propène, hydrocarbure largement utilisé dans l’industrie pétrochimique, un composant non toxique mais inflammable.

C’est le deuxième incendie d’une usine chimique en un mois en Catalogne, après celui d’une entreprise de recyclage de solvants et résidus industriels à une trentaine de kilomètres de Barcelone mi-décembre.  Les syndicats critiquent à Tarragone une série de dysfonctionnements dans la gestion de l’accident: sirènes pour avertir la population qui ne se sont pas déclenchées, manque d’information des populations avoisinantes, couacs et retards dans les protocoles de sécurité, non-respect des mesures de prévention. Ils convoquent une manifestation mercredi soir à Tarragone.

Recommandés pour vous

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales