Nathalie Baye au festival de cinéma francophone de Barcelone Ohlalà!

par Leslie Singla

Du 12 au 21 mars, la capitale catalane accueillera le festival de cinéma francophone Ohlalà!. Pour cette troisième édition, Nathalie Baye sera la marraine et viendra à la rencontre du public barcelonais.

Mis à jour le 24/02

Chaque année, le festival Ohlalà! propose le meilleur du cinéma francophone à Barcelone. La troisième édition se tiendra du 12 au 21 mars. Une quinzaine de films, soigneusement sélectionnés, seront à l’affiche. Les longs métrages viennent de France, Québec, Maghreb, Suisse ou Belgique, dont la moitié furent réalisés par de jeunes talents.

En parallèle, Ohlalà! propose toujours une rétrospective d’un grand nom du cinéma. Cette année, le public pourra redécouvrir plusieurs films de Nathalie Baye. Au cours de sa carrière, la célèbre actrice a mis son talent au service d’illustres cinéastes comme François Truffaut, Jean-Luc Godard, Claude Chabrol ou Steven Spielberg. Marraine du festival, elle fera le déplacement à Barcelone. Plus que des séances de cinéma, Ohlalà! propose également des rencontres avec des artistes. Les réalisateurs Mounia Meddour de Papicha, Antoine Russbach de Ceux qui travaillent, Sarah Suco de Les Éblouis et Romane Bohringer et Philippe Rebbot de L’amour flou, seront présents dans la capitale catalane.

Les films diffusés avec Nathalie Baye

La programmation complète du festival sera dévoilée en fin de semaine. Toutefois, Ohlalà! a déjà annoncé que les Barcelonais pourront voir Le Petit Lieutenant et Les Gardiennes de Xavier Beauvois, Une liaison pornographique (Una relación privada en espagnol) de Frédéric Fonteyne, Juste la fin du monde de Xavier Dolan, Les sentiments de Noémie Lvovsky, dans lesquels joue Nathalie Baye.

L’événement fut lancé en 2018 par deux professionnelles du cinéma, Ana-Belén Fernández et Mélody Brechet-Gleizes. Le nom du festival fait référence à l’expression française « oh la la ! » utilisée pour retransmettre la surprise, la joie ou la nostalgie. Des émotions que les spectateurs ressentiront devant les écrans de l’Institut Français, la salle Phenomena et la Filmoteca.

Recommandés pour vous

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales