Troisième édition du festival de ciné francophone Ohlalà! de Barcelone

par Leslie Singla

Le festival de cinéma francophone Ohlalà! revient pour une troisième édition du 12 au 21 mars. Il offre une belle sélection de films, dont une rétrospective de Nathalie Baye

Le meilleur du cinéma francophone sera à l’honneur à Barcelone au mois de mars. Créé par deux professionnelles du secteur, Ana-Belén Fernández et Mélody Brechet-Gleizes, le festival Ohlalà! propose un choix de films pointilleux durant une dizaine de jours. Ils viennent de France, Québec, Maghreb, Suisse ou Belgique, et la moitié furent réalisés par de jeunes talents. Tous les longs-métrages seront diffusés en version originale, sous-titrés en espagnol ou catalan.

Après Cédric Klapisch et Agnès Jaoui, cette édition 2020 a pour marraine Nathalie Baye. Une rétrospective est consacrée à la célébre actrice, permettant aux Barcelonais de découvrir ou redécouvrir des films mythiques de sa carrière.

Romane Bohringer à Barcelone

Si Nathalie Baye a dû annuler sa présence dans la capitale catalane pour des raisons de santé, le festival recevra d’autres invités de prestige. L’actrice Maud Wyler, actrice du film Perdrix, sera à Barcelone le 13 mars. Le lendemain, place à Antoine Russbach réalisateur de Ceux qui travaillent. Le public pourra également rencontrer Mounia Meddour pour Papicha qui a reçu le prix Alice Guy pour la meilleure femme réalisatrice francophone en 2019. Sarah Suco viendra présenter Les éblouis le 20 mars et Romane Bohringer et Philippe Rebbot L’amour flou, film de clôture le 21 mars. Le festival accueillera également une représentante du Collectif 50/50 en 2020 qui promeut la parité de genre dans le milieu audiovisuel et signera la charte en question.

L’Institut français restera le lieu de projection principal, sauf pour l’inauguration qui se tiendra le jeudi 12 mars à la Sala Phenomena, située dans le quartier de la Sagrada Familia. Le film La Belle Époque de Nicolas Bedos ouvrira le bal. Un autre film, issu de la rétrospective de Nathalie Baye, sera diffusé à la Filmoteca de Catalunya dans le Raval: Une liaison pornographique (Una relación privada en espagnol).

La sélection Equinox

Jeudi 12 mars à 20h à la Salle Phenomena: La Belle Époque de Nicolas Bedos. Présentée au Festival de Cannes et nominée dans onze catégories aux César, cette comédie dramatique plonge dans les années 70.

Vendredi 13 mars à 19h à l’Institut français: Perdrix d’Erwan Le Duc. Une comédie sentimentale et fantaisiste, alliant tonalités absurdes et mélancoliques.

Samedi 14 mars à 20h30 à l’Institut français: Ceux qui travaillent d’Antoine Russbach. Ce drame social met en scène un cadre se faisant licencier et questionne sur le monde du travail moderne.

Mercredi 18 mars à 21h à l’Institut français: Camille de Boris Lojkine. Le film raconte la vie de Camille Lepage, photojournaliste éprise d’idéal, partie en Centrafrique couvrir la guerre civile qui se préparait.

Jeudi 19 mars à 21h à l’Institut français: Adam de Maryam Touzani. À travers l’histoire d’une jeune fille enceinte rejetée, le long-métrage raconte le cauchemar des mères célibataires au Maroc.

Samedi 21 mars à 16h à l’Institut français: Notre dame de Valérie Donzelli. Une comédie absurde et poétique sur le projet de réaménager le parvis de la cathédrale.

Restez connecté sur les réseaux sociaux d’Equinox pour gagner des entrées.

Festival ciné en français Barcelone – Infos pratiques

Plus d’infos et la programmation complète sur le site officiel ici.

Dates: Du 12 au 21 mars

Prix: À partir de 7 euros l’entrée – 5 euros en tarif réduit – 24 euros l’abonnement 4 entrées

En vente ici.

Recommandés pour vous

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales