Etat d’urgence: L’Espagne (presque) en quarantaine

par Rédac Equinox
coronavirus

Le gouvernement espagnol a annoncé hier l’état d’urgence en Espagne. Pour freiner l’épidémie de coronavirus dans le pays, des mesures de restriction doivent être approuvées aujourd’hui. 

Alors que le Conseil des Ministres a débuté ce samedi à 10h30, une dépêche de l’agence de presse EFE révèle cet après-midi les mesures contenues dans le projet de décret:

-Limitation de la circulation des personnes aux déplacements indispensables. Sont autorisés: déplacements vers et depuis le lieu de travail; achat d’aliments, produits de première nécessité et médicaments; déplacements vers un centre médical ou une banque; retour vers le lieu de résidence officiel; assistance aux personnes âgées ou handicapées; force majeure.

-Le ministère de l’Intérieur pourra décider à tout moment de la fermeture des routes

-La mesure de fermeture des locaux commerciaux, sauf supermarchés et pharmacies, s’étendra à tout le territoire espagnol

-Le système de santé sera renforcé

-L’armée pourra être utilisée pour mettre en place les mesures de sécurité nécessaires

Le gouvernement demanderait à la population de collaborer de manière volontaire mais la police serait en mesure d’intervenir si nécessaire afin de garantir que les dispositions sont respectées.

Projet de décret

Le décret, quand il sera officiel, entrerait en vigueur officiellement à 8h ce lundi 16 mars. Pour le moment, les gares, aéroports et la frontière franco-espagnole restent ouverts. Le confinement total de la population n’est pas encore appliqué.

La maire de Barcelone Ada Colau et le président catalan Quim Torra recommandent d’éviter tout déplacement, même sur la côte ou à la montagne, où beaucoup ont des résidences secondaires, afin de contenir la propagation du virus.

SUIVRE LA CRISE DU CORONAVIRUS A BARCELONE EN DIRECT EN CLIQUANT ICI 

Recommandés pour vous

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales