Quarantaine à Barcelone : les réponses pratiques

coronavirus barcelone

Le gouvernement espagnol décrète l’état d’urgence prévu par l’article 116 de la Constitution et limite la circulation des personnes afin de tenter de stopper la propagation du coronavirus. Voici le guide pratique pour vivre dans ces conditions particulières. 

Peut-on sortir dans la rue ?

La priorité est de rester à la maison. Cependant, la circulation est autorisée uniquement pour acheter de la nourriture, des produits pharmaceutiques et des produits de première nécessité; aller chez le médecin et dans les établissements de santé; pour travailler; rentrer chez soi après un voyage à l’étranger; fournir une assistance aux personnes âgées ou mineures ou  handicapées ; aller à la banque ou partir en cas de force majeure.

Peut-on venir faire du tourisme à Barcelone ?

Il est possible pour un étranger non résident d’entrer à Barcelone via les voies routières, ferroviaires ou aériennes. Cependant cela doit être pour un voyage professionnel, les déplacements de loisirs et de vacances dans les rues de Barcelone sont interdits et sanctionnés. Les sites touristiques et de loisirs sont fermés. Les hôtels, transports en commun et les taxis continuent, eux, d’opérer.

Peut-on promener son chien ?

Oui, c’est l’une des circonstances de sortie autorisées. Cependant, une personne seule peut sortir son chien et ne doit être accompagnée ni d’amis, ni de membres de la famille. Le chien peut faire une courte promenade et les recommandations de prévention doivent être suivies attentivement.

Peut-on faire du sport dans la rue ?

Les gymnases sont fermés et il est interdit de courir dans la rue, de faire du vélo, du roller ou toute autre activité sportive. Barcelone a fermé ses parcs et interdit l’accès aux plages.

Peut-on emmener les enfants dehors pour jouer ?

Non, les jardins d’enfants sont fermés et sauf cas de force majeure les enfants doivent rester confinés à domicile.

Peut-on circuler en voiture ?

Oui, mais uniquement pour réaliser certaines des activités autorisées dans la circulation des personnes :  aller au supermarché, au médecin, à la banque, à la station-service, au travail. A noter que le ministre des Transports est autorisé à fermer les autoroutes et les accès aux routes à tout moment en cas de nécessité.

Peut-on aller manger au restaurant ou sortir prendre un verre ?

Non. Tous les établissements de loisirs, discothèques, cinémas, théâtres, bars, restaurants, musées, bibliothèques sont fermés. Tous les festivals et événements sportifs sont annulés. Seule la livraison à domicile par les livreurs de restaurants est autorisée.

Peut-on faire des courses non alimentaires ?

Il est possible de sortir pour acheter son journal, aller à l’opticien, chercher de la nourriture pour animaux de compagnie, utiliser un service de pressing ou se rendre dans un magasin de services informatiques. Les autres boutiques et commerces non alimentaires seront fermés. Cependant, il ne sera pas possible de rester dans les établissements plus longtemps que l’essentiel et il faudra respecter les mesures de distance et de non concentration des personnes. La Poste et les services de livraison d’achats par internet continuent de fonctionner.

Peut-on rendre visite à des amis ?

Non. L’objectif du décret est d’éviter autant que possible les contacts entre les personnes pour éviter la contagion.

Peut-on rendre visite à la famille ?

Non. Sauf dans le cas des personnes âgées, dépendantes, handicapées ou particulièrement vulnérables qui ont besoin d’aide et d’assistance. Dans tous les cas, les mesures préventives doivent être strictement respectées: hygiène maximale, une distance minimale d’un mètre, utilisation de masques et gants. Les personnes âgées et les personnes atteintes de pathologies ont un risque plus élevé de contagion et de maladie grave.

Peut-on prendre un transport public ?

Oui dans le cadre des déplacements autorisés. Les transports en commun devront quotidiennement respecter des normes strictes de désinfection. Les bus et le métro (lorsqu’ils sont disponibles) resteront ouverts.

Peut-on prendre le train ou l’avion ?

Il est possible de quitter l’Espagne et de rentrer par exemple en France via les voies routières, ferroviaires ou aériennes. Jusqu’à nouvel ordre l’aéroport de Barcelone, les gares et la frontières sont ouverts.

Doit-on faire des réserves alimentaires ?

Non. L’approvisionnement des magasins et supermarchés est assuré. En revanches les supermarchés pourront restreindre le nombre de personnes entrant dans l’établissement car les concentrations de personnes sont interdites. Il y aura donc des queues devant les supermarchés mais qui ne signifient pas une rupture de stock.

Peut-on célébrer un culte religieux ?

Oui, mais avec de nombreuses restrictions. La fréquentation des lieux de culte et la célébration des cérémonies civiles ou religieuses comme les mariages, baptêmes, communions, funérailles sont très limitées. En aucun cas, cela ne peut impliquer la concentration d’un grand groupe de personnes et, bien sûr, il ne sera pas possible de se rencontrer lors de banquets ou de fêtes. En cas de funérailles les personnes les plus proches sont autorisées. Pour les mariages seul le couple et les témoins peuvent accéder à la cérémonie.

Concernant le culte quotidien, la plupart des religions ont réduit leurs activités. L’Eglise catholique a annulé ses processions de Pâques. Les associations musulmanes de Catalogne appellent à ne plus se réunir. Les Témoins de Jéhovah ont stoppé temporairement leur prédication dans les rues d’Espagne, rappelant que « la pandémie est une preuve de plus que Dieu va bientôt intervenir sur la terre pour en faire un paradis ».

L’armée va-t-elle être déployée dans les rues de Barcelone ?

Il est prévu dans le décret de l’état d’urgence que l’armée puisse intervenir en exerçant des fonctions de police, par exemple pour garantir la sécurité de certains établissements, effectuer des tâches de transport urgentes déterminées par les autorités ou fournir des soins médicaux dans ses installations hospitalières.

Quelles sont les sanctions prévues en cas de manquement aux règles  ?

L’échelle des peines est progressive et dépend de la gravité des comportements.

. Si une personne retire des barrières placées par les forces de l’ordre pour délimiter les périmètres de sécurité, même à titre préventif, il est prévu une amende de 100 à 600 euros.

. La police fera des contrôles d’identité dans les rues, si une personne refuse de s’y soumettre elle sera sanctionnée avec une amende allant de 601 à 30 000 euros.

Un comportement ou une omission pouvant entraîner un risque ou un préjudice grave pour la santé de la population sera punie d’une amende allant de de 3 001 à 60 000 euros. En cas de récidive l’amende est portée de 60 001 à 600 000 euros.

. Un comportement ou une omission pouvant entraîner un risque ou un préjudice très grave pour la santé de la population sera punie d’une amende allant de de 60 001 à 600 000 euros.

. Pourront être incarcérées avec une peine comprise entre trois mois à un an, les personnes qui résistent ou désobéissent gravement à l’autorité des agents dans l’exercice de leurs fonctions.

Suivez la situation du Coronavirus en temps réel  sur Equinox en cliquant ici

Recommandés pour vous

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales