La sélection des livres français traduits en catalan

par Nico Salvado

Pour cette San Jordi 2020, voici une sélection de 5 œuvres françaises traduites en catalan.

« Le Sillon » de Valérie Manteau est sorti aux éditions Angle Editorial avec une traduction de Elisabet Ràfols Sagués. En s’appuyant sur le drame de l’assassinat en 2007 à Istanbul d’un journaliste l’auteure raconte sa vie dans cette ville. Une oeuvre glaciale quand l’on sait que Valérie Manteau fut journaliste à Charlie Hebdo. El soc, est disponible ici.

Lire du Frédéric Beigbeder en catalan est une expérience à part entière. Les romans les plus récents du germanopratin ne sont malheureusement pas traduits. « Oona i Salinger » l’antépénultième ouvrage de Beigbeder est en revanche disponible aux éditions Ara, traduit par Maria Llopis Freixas est disponible ici.

« Bonjour tristesse » le classique des classiques de Françoise Sagan est publiéaux editions Viena. Une oeuvre, la première de Sagan sortie en 1954, reçoit le prix des Critiques la même année. Un recit ecrit en cachette, durant six semaines par Françoise Sagan, sulfureux pour l’époque retrouve une seconde jeunesse en catalan sous la plume traductrice de  Josep maria Pinto. « Bon dia, tristesa« est disponible ici.

A l’instar de son ami, Beigbeder, le polémiste Michel Houelbecq a trouvè un public en Catalogne mais pas avec ses derniers romans. Il faut remonter le temps et relire « plateforme » pour lire du Houelbecq dans la langue de Verdaguer. « Plataforma » est devenu un collector aux editions Anagrama et disponible ici.

La « semaine sanglante » de la Commune de Paris voit culminer la sauvagerie des affrontements entre Communards et Versaillais. Au millieu des obus et du chaos, alors que tout l’Ouest parisien est un champ de ruines, un photographe fasciné par la souffrance des jeunes femmes prend des photos « suggestives » afin de les vendre à une clientèle particulière. La fille d »un couple disparaît un jour de marché. Une course contre la montre s’engage pour la retrouver. « Dans l’ombre du brasier »  il est original de retrouver Paris, ses rues et son histoire en langue catalane. « Sota les flames » le roman de Hervé Le Corre, traduit par Albert Pejó est disponible aux editions Bromera.

 

Recommandés pour vous

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales